L'armée française avance sur le programme Airbus H160M

L'armée française avance sur le programme Airbus H160M

Le lancement du programme Hélicoptère Interarmées Léger; HIL a été reporté d'un an à 2021, a annoncé Ministre française des forces armées, Florence Parly. Le lancement du programme plus tôt permettra la livraison des premiers Airbus H160M aux forces armées françaises en 2026 au lieu de la date cible initiale fixée à 2028.

HIL est destiné à remplacer sept types d’hélicoptères différents utilisés par la marine et les forces aériennes françaises pour effectuer diverses missions, dont des attaques légères, des escortes et des missions de reconnaissance, des opérations d’interdiction, des patrouilles et des opérations de recherche et de sauvetage. L'armée française prévoit prendre 169 H160M au total.

L’avion sera équipé et équipé d’un système HForce d’Airbus Helicopters, qui peut inclure des fonctions telles que des viseurs sur casque, un radar de recherche, des ordinateurs de mission, une tourelle de capteur EO / IR / télémètre, des canons de porte de 7,62 mm, un canon de 20 mm et un laser roquettes. Les variantes SAR seront équipées de treuils de sauvetage.

Le H160M est le dernier exemple au cours des 50 dernières années programme réussi d'Airbus Helicopters visant à militariser des cellules d'aéronefs civils. Airbus prévoit la certification de la variante civile du bimoteur jumelé H160 plus tard cette année. La compagnie avait piloté le premier modèle de production de l'avion en décembre dernier. Le H160 comprend la suite avionique Helionix, une cellule entièrement en composite et des pales de rotor principal à poursuite active Blue Edge dans un système à cinq pales. Il a une vitesse de croisière maximale estimée à 155 nœuds et un plafond de service de 20 000 pieds, avec une portée prévue de 450 nm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *