Un veuf français laisse 14,5 millions de dollars à des familles endeuillées pour Israël

Un soldat pleure au cimetière militaire du mont Herzl

Miriam Alster / Flash 90

Un veuf français sans enfant a laissé environ 14,5 millions de dollars à l'État d'Israël pour aider les familles qui ont perdu des êtres chers au service de l'armée ou du terrorisme.

Nicolas Bauman est décédé en 2009; la majeure partie de cet héritage a été transférée à Israël la semaine dernière, a annoncé le Fonds national juif Keren Kayemet annoncé à la veille de Yom Hazikaron, le Jour commémoratif israélien.

Le fonds pour les familles endeuillées établi dans Bauman fonctionnera pendant 10 ans sous la direction du conseil d’administration de l’Administrateur général du Ministère de la justice et du KKL-JNF.

Les administrateurs ont décidé que le fonds soutiendrait et assisterait les frères et sœurs endeuillés, qui ne reçoivent pas le soutien total des organismes commémoratifs officiels de l'État d'Israël. Le KKL-JNF a déclaré dans un communiqué qu'il formera bientôt une équipe qui décidera de critères clairs pour les domaines d'assistance et d'éligibilité.

«Le fait que des Juifs du monde entier décident de laisser leur héritage au profit de l’État d’Israël constitue un exemple du pouvoir du peuple juif partout dans le monde et de l’importance de l’État d’Israël pour ceux de la diaspora. Dans ce cas, nous avons eu le privilège de commémorer le nom de M. Nicolas Bauman Z ”L et, parallèlement, d’appuyer un groupe qui, jusqu’à présent, n’a pas reçu la reconnaissance et le soutien dont il avait besoin. Ce ne sera plus le cas », a déclaré Daniel Atar, président mondial du KKL-JNF, dans un communiqué.

Bauman est né en Hongrie. On ignore où il était pendant l'Holocauste ou quand il s'est installé en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *