Les étudiants de Rowan se voient attribuer une opportunité d'enseignement de sept mois en France

Les étudiants de Rowan se voient attribuer une opportunité d'enseignement de sept mois en France

Une expérience d’immersion de sept mois en France peut sembler être le rêve, mais pour les aînés exceptionnels de Rowan, Amy Ribinsky et Kaitlyn Gaffney, l’histoire est sur le point de devenir réalité.

Les étudiants de la concentration spécialisée Thomas N. Bantivoglio du Honors College étaient deux des 1 500 étudiants des États-Unis sélectionnés pour le prestigieux programme de bourses d’enseignement Teaching Assistant Program in France (TAPIF). D'octobre 2019 à avril 2020, Gaffney et Ribinsky vivront et travailleront à l'étranger. Ils enseigneront l'anglais aux élèves du primaire et du secondaire tout en se plongeant dans la langue et la culture françaises.

Un amour de toute une vie pour la langue et la culture françaises

Ribinsky (à droite), 22 ans, de Medford, avec double spécialisation en communication et en études internationales. Bien qu'elle ait étudié le français au cours de sa carrière universitaire, elle connaît la langue beaucoup plus longtemps. «J'adore apprendre le français depuis que je suis petite», dit-elle, «et j'ai hâte de me plonger dans la culture française et de partager ma propre culture avec mes étudiants.» Elle enseignera aux étudiants à Toulouse, une région de la Sud de la France.

Pour Ribinsky, qui compte bien obtenir son diplôme ce mois-ci, ce nouveau chapitre de sa vie relie à la perfection ses expériences passées et ses objectifs pour un avenir radieux. «J'enseigne l'anglais langue seconde depuis mon stage à Literacy New Jersey et j'en suis tombée amoureuse», dit-elle. "J'ai hâte de développer cette fondation l'année prochaine avant de poursuivre une carrière dans les études à l'étranger ou dans une université."

Partager une passion pour la langue et la communication

Gaffney (à droite), 21 ans, originaire de Denville, est une majeure en arts de l'écriture avec des mineures en français, en anglais, en études internationales et en création littéraire. Son travail consistera à enseigner dans trois écoles secondaires de l’Académie de Lille, dans le nord de la France. Bien que la langue française soit clairement une passion de Gaffney, c’est un amour plus grand pour la langue et la communication qui l’a attirée vers son domaine d’étude et cette opportunité.

«J'ai toujours été fasciné par l'étude et la pratique de la communication», déclare Gaffney. «J'aime que le domaine puisse être abordé et exploré de nombreuses manières – de manière créative, professionnelle, globale. Ainsi, j'ai toujours aimé mes études en communication, en écriture et en langues étrangères. ”

Pour Gaffney, le voyage sera un retour bienvenu dans ce beau pays. «J’ai découvert TAPIF quand j’étudiais à l’étranger à Paris et j’ai immédiatement reconnu la bourse comme une occasion parfaite de partager ma passion en aidant les étudiants français à accéder à une autre langue, un autre moyen de communication, et à une autre population du monde avec qui communiquer. est possible."

Gaffney s’inspirera des encouragements et du calibre exceptionnel de l’éducation qu’elle a reçus à Rowan des départements d’écriture et d’études françaises alors qu’elle enseignait à ses propres étudiants. Elle espère «contribuer, de façon modeste, à la qualité et à l'accessibilité de l'éducation linguistique aux jeunes.»

Qu'est-ce que TAPIF?

Être choisi pour TAPIF est une opportunité gagnant-gagnant. Pour les écoles élémentaires et secondaires françaises assignées à Ribinsky, Gaffney et d’autres participants, la présence de locuteurs natifs renforce les programmes d’enseignement en langue étrangère. Les éducateurs ont une occasion unique de se plonger dans la culture française et de perfectionner leurs propres compétences en français.

Ribinsky, Gaffney et leurs collègues éducateurs américains ne sont pas seuls dans leurs efforts. TAPIF est la cohorte américaine du programme international Assistants de langue en France, gérée par les services culturels de l'ambassade de France aux États-Unis en collaboration avec le ministère français de l'Éducation. Faisant partie du Centre international d'études pédagogiques (CIEP), ce programme est mis en œuvre dans 60 pays à travers le monde et amène 4 500 jeunes en France et dans les territoires francophones. Guyane française, Guadeloupe, Martinique et La Réunion enseignent 15 langues différentes à leurs étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *