Un suspect français soupçonné d'avoir commis un colis piégé a prêté allégeance à ISIS: Source, Nouvelles de l'Europe & meilleures histoires

Un suspect français soupçonné d'avoir commis un colis piégé a prêté allégeance à ISIS: Source, Nouvelles de l'Europe & meilleures histoires

PARIS (AFP) – Un algérien soupçonné d'avoir déclenché un paquet piégé dans le sud-est de la France a déclaré aux enquêteurs qu'il avait prêté allégeance au groupe terroriste "Etat islamique en Irak et en Syrie (ISIS)", a annoncé jeudi une source judiciaire 30).

L’homme de 24 ans, identifié comme Mohamed Hichem M, a été arrêté lundi après une vaste chasse à l’homme depuis vendredi, lorsque 13 personnes ont été blessées par l’explosion survenue dans une rue piétonne achalandée de Lyon.

Des sources proches de l'affaire ont indiqué qu'après avoir initialement refusé de parler, le suspect avait admis mercredi avoir planté la bombe, remplie de vis et de roulements à billes et d'une quantité relativement faible de peroxyde d'acétone, ou APEX.

C'était le même composé volatile utilisé dans les attaques terroristes meurtrières du 13 novembre 2015 à Paris et dans d'autres incidents depuis lors qui ont coûté la vie à plus de 250 personnes.

L’Etat islamique est à l’origine de plusieurs attaques, bien que la police ait déclaré plus tôt que personne n’avait revendiqué l’explosion à Lyon.

Le frère du suspect, qui a également été arrêté et interrogé par des enquêteurs anti-terroristes à Paris, et ses parents ont été remis en liberté jeudi, "en l'absence, à ce stade, de quoi que ce soit qui les incriminent", a annoncé le bureau du procureur de Paris.

Une perquisition au domicile de l'homme avait déjà révélé "des éléments susceptibles d'être utilisés pour la fabrication de l'APEX", a déclaré une source à l'AFP. Des perquisitions sur son ordinateur ont révélé des recherches sur Internet liées au militantisme islamique et à la fabrication de bombes.

Treize personnes ont été blessées dans l'explosion – huit femmes, quatre hommes et une fille de 10 ans.

Le colis a été placé devant une boulangerie près de l'angle de deux rues piétonnes très fréquentées du cœur historique de Lyon vers 17h30 vendredi dernier.

Des caméras de surveillance vidéo ont amené la police à identifier l'homme après sa fuite à vélo.

Il a été arrêté alors qu'il descendait d'un bus dans une banlieue située au sud de la ville.

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, a déclaré cette semaine que le suspect n'était pas connu de la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *