Garcia d'humeur provocante après le départ des Françaises de Roland Garros | Nouvelles

Garcia d'humeur provocante après le départ des Françaises de Roland Garros | Nouvelles

Par Julien Pretot

PARIS (Reuters) – Tout comme sa compatriote Kristina Mladenovic, Caroline Garcia était de mauvaise humeur lorsqu'elle a été invitée à réfléchir jeudi sur l'échec spectaculaire des Françaises à Roland Garros.

La défaite 1-6 6-4 6-4 de Garcia face à la qualificative russe Anna Blinkova a mis fin à la présence locale des femmes dans le tableau des singles avant le troisième tour pour la première fois depuis 1986.

La 24ème tête de série était en pause dans le troisième set avant de s'effondrer sur Court Philippe Chatrier, tirant une double faute.

Deux fois seulement auparavant dans l'ère professionnelle, en 1981 et 1986, aucune Française n'a atteint le troisième tour à Roland-Garros.

Interrogé sur cet échec, Garcia a plaisanté: "C'est ce que les journalistes ont tendance à dire. Vous avez vos chiffres (sur la performance des Françaises) … C'est tout ce que je peux dire."

L’ancienne championne du Wimbledon, Marion Bartoli, désormais analyste de tennis pour Eurosport, estime que la fédération française de tennis s’est trop concentrée sur l’élite.

"C'est surtout à cause de la politique de la fédération française. Afin de produire les meilleurs joueurs, il faut partir des clubs et cette base a été perdue", a-t-elle déclaré avant le match de Garcia.

"Vous devez travailler à partir du sol. Nous manquons de joueurs (au niveau de la base)."

Invité à commenter l'analyse de Bartoli, Garcia a déclaré: "Je ne sais pas de quoi vous parlez. Qu'est-ce que vous aimeriez que je dise? Je ne sais pas."

Alors que Bartoli et Amelie Mauresmo, qui dirigeaient la génération précédente de Françaises, atteignaient les quarts de finale de tous les tournois majeurs, remportant trois titres combinés, Garcia et Mladenovic se qualifiaient trois fois pour les huit dernières d'un Grand Chelem.

Lorsqu'on lui a demandé s'il y avait un fossé entre les générations après sa défaite au deuxième tour mercredi, Mladenovic était tout aussi provocante.

"Nous sommes en finale de la Fed Cup, alors je pense que la question est un peu étrange", a-t-elle déclaré.

La France affrontera l'Australie en finale de la Fed Cup plus tard cette année, après avoir atteint le même stade que Mladenovic et Garcia en 2016 avant de perdre face à la République tchèque à Strasbourg.

(Reportage de Julien Pretot; édité par David Goodman et Ken Ferris)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *