Un groupe de service national français indisposé avait «supervision»

Un groupe de service national français indisposé avait «supervision»
Les jeunes ont été parmi les premiers à participer aux activités du nouveau SNU

Les 25 jeunes qui sont devenus malades lors d’une cérémonie inaugurale du Service National Universel (SNU) en France n'a pas souffert de "manque de supervision", a déclaré le secrétaire d'Etat à l'armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *