Tour de France: Daryl Impey sprinte vers la victoire de l’équipe australienne Mitchelton Scott

Tour de France: Daryl Impey sprinte vers la victoire de l’équipe australienne Mitchelton Scott

Publié

15 juillet 2019 07:55:01

Le pilote sud-africain Daryl Impey a remporté cette année sa première victoire sur le Tour de France de l'équipe australienne Mitchelton-Scott.

Points clés:

  • Daryl Impey n'est que le deuxième Sud-Africain à remporter une étape du Tour de France
  • Impey a enregistré la quatrième victoire d'étape de Mitchelton-Scott sur le Tour de France et sa première depuis 2016
  • Pas de changement en tête du classement général

Le champion national sud-africain de 34 ans a remporté sa première victoire de l'étape du grand tour en devançant le coureur belge Tiesj Benoot dans un sprint à deux coureurs après que les deux hommes aient été les seuls survivants d'une échappée à 14 Etienne à Brioude.

Le Français Julian Alaphilippe a ravi les foules le jour de la Bastille en portant le maillot jaune et a terminé avec le reste des leaders de la course dans un peloton à 16 minutes et 25 secondes de la paire de tête.

"Essayer de gagner à ce niveau a été si difficile au fil des ans", a déclaré Impey à SBS à la fin de la course.

"Pour enfin réussir, pour finalement obtenir cette victoire, je pense que c'était comme ça, j'étais tellement fier, tellement heureux.

"C’est un peu en tête de ma carrière, c’est le sommet de ma carrière en ce moment.

"C'est formidable pour l'Afrique du Sud. Nous sommes un pays [who] Je n’ai pas si bien réussi au cricket ces derniers temps. C’est donc enfin une bonne nouvelle dans le sport que je pense que ça va très bien rentrer à la maison. "

Sur une étape comportant trois ascensions catégorisées, l'échappée – qui incluait le coureur australien Simon Clarke – a prolongé son avance de plus de 14 minutes à 20 minutes de la fin, le peloton heureux de laisser l'écart se développer sans qu'aucun coureur dans la pause menace le classement général.

"Nous avons commencé l'étape juste pour tenter de marquer le but", a déclaré Impey, le vainqueur en titre du Tour Down Under à deux reprises.

"C'est comme une loterie d'entrer dans l'échappée ici.

"Vous devez d’abord faire la pause, puis vos chances augmentent, puis vous regardez autour de vous et voyez tant de cyclistes de classe mondiale avec vous, vous vous en prenez à la seconde.

"Mais toute la journée, j'ai juste cru en moi et je savais que c'était aujourd'hui la seule chance que j'allais avoir pour ce Tour de France, alors je devais en profiter au maximum."

Impey et Benoot se sont libérés à 7 kilomètres de l’arrivée après avoir suivi un certain nombre d’attaques à l’avant de l’échappée.

Derrière dans le peloton principal, Romain Bardet – qui vit dans la ville d'arrivée de Briode – Richie Porte a attaqué séparément à l'avant, mais Team Ineos a acheté les deux rapidement fermé les brisures.

Porte, qui a quitté les deux tours précédents lors de la neuvième étape, était soulagée d'avoir réussi à s'en sortir indemne.

"Je n'y pensais pas trop, mais maintenant vous en parlez, c'est agréable d'être ici", a déclaré Porte.

Alessandro de Marchi n'a pas été aussi chanceux.

L’Italien s’est écrasé brutalement dans les 10 premiers kilomètres et s’est laissé crouler sur le sol dans des scènes inconfortables alors que les spectateurs se précipitaient à son secours.

Âgé de 33 ans, il a eu une fracture de la clavicule, des côtes, des contusions au poumon et un pneumothorax, ainsi que de multiples abrasions. Il a été transporté à l'hôpital.

Impey, qui a porté le maillot jaune pendant deux jours en 2013 après avoir remporté une course contre la montre par équipes, n'est que le deuxième vainqueur de l'étape sud-africaine, 12 ans après Robert Hunter a remporté une étape à Montpellier en 2007.

C’est également la première victoire de l’équipe australienne depuis que Michael Matthews a remporté une étape similaire à celle d’aujourd’hui en 2016.

Cette année, toutefois, l’équipe australienne a des objectifs plus ambitieux que de simples victoires d’étape, et l’attention s’est tournée vers les ambitions de classement général du chef d’équipe britannique Adam Yates, qui occupe actuellement la 12e place, Alaphilippe, à la 12e place.

"J'aimerais que nous puissions rentrer chez nous tout de suite! Ce serait bien de finir ainsi", a déclaré Impey.

"Mais nous avons encore beaucoup de travail à faire.

"J'espère que cela va assez bien stimuler les garçons, ça va soulager la pression.

"Je pense que ça va remonter le moral."

Résultats de l'étape

1. Daryl Impey (RSA) – Mitchelton-Scott – 4 heures 3 minutes 12 secondes

2. Tiesj Benoot (BEL) – Lotto-Soudal – même temps

3. Jan Tratnik (SLO) – Bahreïn-Mérida – + 10 secondes

4. Oliver Naesen (BEL) – AG2R La Mondiale – même heure

5. Jasper Stuyven (BEL) Trek-Segafredo – même temps

Classification générale

1. Julian Alaphilippe (FRA) – Deceuninck-Quick Step – 38 heures 37 minutes 36 secondes

2. Guilio Ciccone (ITA) – Trek-Segafredo – +23 secondes

3. Thibaut Pinot (FRA) – Groupama-FDJ – +53 secondes

4. George Bennett (NZ) – Jumbo-Visma – +1 minute 10 secondes

5. Geraint Thomas (GBR) – INEOS – +1 minute 12 secondes

18. Richie Porte (AUS) – Trek-Segafredo – +2 minutes 19 secondes

Les sujets:

sport,

cyclisme,

France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *