Les parisiens affluent vers les parcs alors qu'une chaleur record frappe l'Europe

Les parisiens affluent vers les parcs alors qu'une chaleur record frappe l'Europe

PARIS – Malgré le soleil qui se couchait, des gens se sont introduits dans un parc du nord-est de Paris mercredi soir, trouvant refuge dans leurs appartements étouffants en s'étalant dans l'herbe fraîche.

«La journée d'aujourd'hui a été la pire», a déclaré François Arbelet, assis près d'un étang avec sa femme Manon et leur fille de 1 an, Sibylle. "Nous étions très inquiets."

Leur appartement parisien typique, construit dans les années 1920, est petit et n'est pas conçu pour le climat chaud de la majeure partie de l'Europe cette semaine, a déclaré François. Ils ont réussi en installant une piscine pour enfants à la maison alors que les températures dépassaient les 88 degrés et en s'échappant à l'extérieur le soir. Mais cela reste difficile pour leur fille.

"Elle avait l'habitude de faire une sieste tous les jours dans l'après-midi, et elle ne le peut pas parce qu'il fait trop chaud, alors elle est grincheuse", a-t-il déclaré.

Alice Rustique, 26 ans, à gauche, et Elora Fernandez, 26 ans, profitent au maximum de la vague de chaleur qui frappe l'Europe en dégustant un pique-nique au parc des Buttes-Chaumont, à Paris.Linda Givetash / pour NBC News

Selon l’Organisation météorologique mondiale, la vague de chaleur provoquée par un flux d’air chaud en provenance du désert du Sahara se répand en Europe centrale, de l’Espagne à la Pologne, et enregistre des records de température démesurés.

Les plus bas nocturnes ont atteint des sommets sans précédent cette semaine, oscillant au-dessus de 77 degrés à Nice, en France. Et dans toute l'Allemagne, 39 stations météorologiques ont annoncé des températures record pour juin, les thermomètres dépassant les 95 degrés.

Selon des médias allemands, la hausse des températures va endommager les autoroutes. Les tronçons les plus anciens des autoroutes en béton sont particulièrement vulnérables au flambage et à la chaleur, et des limitations de vitesse plus basses ont été introduites à titre de précaution, a rapporté le radiodiffuseur Welt.

Ces événements de chaleur extrême font partie d'une nouvelle normalité due au changement climatique, a averti l'Organisation météorologique mondiale plus tôt cette année.

Une grande partie du continent a brûlé en 2018 avec des températures record et des incendies qui ont ravagé des milliers d'acres à cause de la chaleur et de la sécheresse. Cette année n'a montré aucun signe d'amélioration car des extrêmes ont été enregistrés à travers le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *