Les meilleures estimations du français Schneider Electric H1; soulève des perspectives

INTERVIEW-Aucun secret secret n’est en sécurité au moment de l’intelligence artificielle, déclare un émissaire numérique français

25 juillet (Reuters) – Schneider Electric a publié jeudi des résultats meilleurs que prévu pour le premier semestre, bénéficiant de l'amélioration des volumes de vente et des prix de la division de gestion de l'énergie du fabricant français d'équipements électriques.

Le groupe, qui commercialise des produits allant des chargeurs de voiture électrique au contrôle de l'éclairage, en passant par les transformateurs et les logiciels de production, a enregistré une croissance organique de 5,4% de son chiffre d'affaires en janvier-juin, dépassant les estimations des analystes de 0,9 point de pourcentage.

Le résultat ajusté du premier semestre avant intérêts, impôts et amortissements (EBITA) s’élève à 1,96 milliard d’euros avec un chiffre d’affaires de 13,20 milliards d’euros, dépassant les estimations des analystes de 1,92 milliard d’euros et 13,12 milliards d’euros, respectivement.

La division de gestion de l'énergie de la société a enregistré une forte croissance, soutenue par une demande élevée de produits et services principalement aux États-Unis et au Canada.

Le marché final des bâtiments résidentiels, commerciaux et industriels est resté vigoureux, tandis que l'unité de gestion de l'énergie a également bénéficié d'investissements plus importants dans les marchés finaux de la construction et des infrastructures en Chine.

La demande en gestion de l’énergie a compensé la faiblesse de l’automatisation industrielle, qui a entraîné le ralentissement des marchés de la fabrication d’équipements de première monte au deuxième trimestre, affecté par les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine et les États-Unis et le Mexique. Cette faiblesse devrait se poursuivre au second semestre de l'année, a annoncé la société.

La société, qui aligne ses prévisions plusieurs fois par an, a relevé ses perspectives de croissance organique ajustée pour l’EBITA à 6% -8% pour l’année, et de 4% à 5% pour les ventes organiques.

Ces objectifs correspondent à peu près aux attentes des analystes interrogés par la société pour l’année.

Par ailleurs, Schneider revoit activement son portefeuille d’activités pour se concentrer sur ses activités principales et accélérer la croissance de ses deux divisions.

Le groupe français souhaite revoir son chiffre d’affaires de 2019 à 2021 pour un montant de 1,5 à 2 milliards d’euros. Il a annoncé avoir sorti environ 0,3 milliard d’euros de la gamme ciblée, après avoir cédé son fabricant de vidéosurveillance Pelco et son offre de panneau de commande américain HVAC. . (Reportage de Piotr Lipinski dans Gdynia, édité par Sherry Jacob-Phillips)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *