Orange voit des signes d'amélioration sur le marché français des télécoms | Nouvelles

Orange voit des signes d'amélioration sur le marché français des télécoms | Nouvelles

Par Mathieu Rosemain et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) – Orange a annoncé le début d'un assouplissement de la concurrence féroce sur le marché français des télécommunications, après avoir publié jeudi des résultats légèrement meilleurs que prévu pour le deuxième trimestre.

Orange, le plus grand groupe de télécommunications français, a déclaré avoir réussi à stabiliser les ventes dans le pays au cours de la période, grâce notamment à ses offres groupées pour les activités haut débit et mobile suite à des investissements élevés dans les réseaux.

Le marché français des télécoms peine à sortir de la spirale de fortes promotions depuis Iliad a commencé à proposer des services de téléphonie mobile à faible coût en 2012, incitant Orange et ses concurrents à Bouygues Telecom et SFR d'Altice Europe faire de même.

"Nous constatons des signes d'amélioration sur le marché français", a déclaré le directeur financier, Ramon Fernandez, évoquant l'environnement concurrentiel.

Il y avait toujours de nombreuses activités promotionnelles, mais la course pour gagner des clients à tout prix, via des offres à vie sur des contrats de téléphonie mobile, ralentissait, a-t-il ajouté.

La stabilisation des revenus en France a permis à Orange d’afficher une croissance des ventes et des bénéfices légèrement supérieure aux attentes au deuxième trimestre.

Son chiffre d’affaires sur la période a augmenté de 0,5% par rapport à l’année précédente, à 10,39 milliards d’euros (11,57 milliards de dollars), dépassant ainsi les prévisions du consensus des analystes pour un recul de 0,4%.

Les bénéfices opérationnels essentiels ont augmenté de 0,9% à 3,38 milliards d’euros.

Les bonnes performances de la région Afrique et Moyen-Orient ont également soutenu les ventes, avec une croissance du chiffre d’affaires de 5,8%.

Avec un résultat opérationnel clé de 868 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 10,5% par rapport à l'année précédente, la région Afrique et Moyen-Orient génère plus de bénéfices que l'Espagne, le deuxième marché d'Orange, où les fortes promotions ont commencé à peser sur les ventes .

Orange a confirmé ses prévisions pour l’année entière, notamment une croissance des bénéfices opérationnels centraux légèrement inférieure à celle de 2018, ainsi que des investissements plus faibles après avoir atteint un sommet sur les niveaux d’investissement de l’année dernière.

(Reportage de Mathieu Rosemain et Gwenaelle Barzic; édité par Sudip Kar-Gupta)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *