Les fraudeurs s'attaquent aux donneurs de Notre-Dame, prévient la France »Bulletin du Manille News

People sit in front of the Reims cathedral as the bells ring at 1650 GMT (1850 Paris time) to mark the exact moment when the fire started at the Notre-Dame de Paris cathedral, in Reims, eastern France, on April 17, 2019. - The bells of French cathedrals were to ring out at 1650 GMT on April 17, 2019 to mark the exact moment when the fire started on April 15, 2019. Paris was struck in its very heart as flames devoured the roof of Notre-Dame, on April 15, 2019, the medieval cathedral made famous by Victor Hugo, its two massive towers flanked with gargoyles instantly recognisable even by people who have never visited the city. (Photo by FRANCOIS NASCIMBENI / AFP / MANILA BULLETIN)

Publié

Par Agence France-Presse

Les fraudeurs profitent de l'incendie de Notre-Dame pour convaincre les donateurs de donner de l'argent, pensant qu'ils aident à reconstruire la cathédrale de Paris ravagée, ont annoncé des responsables.

Les gens s'assoient devant la cathédrale de Reims pendant que les cloches sonnent à 16h50 GMT (heure de Paris 18h50) pour marquer le moment exact où l'incendie a éclaté à la cathédrale Notre-Dame de Paris, à Reims, le 17 avril 2019. (Photo FRANCOIS NASCIMBENI / AFP / BULLETIN DE MANILLE)

La Fondation française du patrimoine, qui a déjà collecté plus de 13 millions d'euros (14,5 millions de dollars) auprès de donateurs individuels pour aider à restaurer le monument gothique, a déclaré que tout appel téléphonique ou par courrier électronique était un faux.

"Un certain nombre d'escroqueries nous ont été signalées en France et à l'étranger", a déclaré la fondation mercredi, soulignant qu'elle n'émettait aucun appel par téléphone, par courrier ou par courrier électronique. "Toutes ces initiatives sont frauduleuses."

La fondation accepte les dons via son site internet (don.fondation-patrimoine.org), sa page Facebook, PayPal, une station de métro parisienne et par SMS pour ceux qui se trouvent en France.

Le ministre de la Culture, Franck Riester, a averti mardi les gens de rester vigilants vis-à-vis des sites Internet prétendant soutenir la reconstruction de Notre-Dame, qui a subi de gros dégâts sous le feu de lundi.

Le président français Emmanuel Macron a promis de reconstruire le monument d'ici 2024, lorsque la France accueillera les Jeux olympiques d'été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *