Lance Armstrong "ne changerait rien" qui a conduit aux accusations de dopage sur le Tour de France et à l'infamie du cyclisme

Lance Armstrong "ne changerait rien" qui a conduit aux accusations de dopage sur le Tour de France et à l'infamie du cyclisme

Publié

24 mai 2019 11:25:29

L'ancien champion du cyclisme Lance Armstrong a déclaré à un réseau américain qu'il "ne changerait rien" au sujet du dopage qui l'avait conduit à se faire dépouiller de son record de sept titres du Tour de France.

Points clés:

  • Lance Armstrong a été dépouillé de son record de sept titres du Tour de France pour violation du dopage
  • Agé de 47 ans, il ne changera pas les leçons qu'il a apprises après avoir été attrapé pour avoir triché de la drogue
  • Armstrong avait précédemment affirmé qu'il était injustement ciblé par l'instance dirigeante du sport

L'interview d'une demi-heure, intitulée Lance Armstrong: Next Stage, sera diffusée aux États-Unis la semaine prochaine sur NBCSN.

Au programme, le joueur de 47 ans a parlé de sa carrière et des décisions qu’il a prises.

"Nous avons fait ce que nous devions faire pour gagner", a déclaré Armstrong.

"Ce n'était pas légal, mais je ne changerais rien: que ce soit perdre beaucoup d'argent ou passer du héros à zéro."

Armstrong a déclaré que ce qui était important, c'était les leçons qu'il avait tirées de son interdiction.

"Je ne changerais pas ma façon d'agir. Je veux dire, je le ferais, mais c'est une réponse plus longue", a-t-il déclaré.

"En premier lieu, je ne changerais pas les leçons que j'ai apprises. Je n'apprends pas toutes les leçons si je n'agis pas de cette façon. Je ne fais pas l'objet d'une enquête ni sanctionné si je n'agis pas comme je le faisais." agi.

"Si je me droguais et que je ne disais rien, rien de tout cela ne se serait passé. Rien de tout cela. J'en suppliais, je leur demandais de venir après moi. C'était une cible facile."

L’Américain, qui a vaincu le cancer pour remporter le premier de ses sept titres consécutifs sur le Tour de France il ya 20 ans, a été privé de tous ses gains sur le Tour et a été banni du sport à vie en 2012 après la ratification par l’Union cycliste internationale des Sanctions de l'Agence antidopage (USADA).

"Il ne faisait pas partie de la culture du dopage de son équipe. Il l'a renforcé et renforcé", a déclaré l'USADA à l'époque.

Armstrong a ensuite affirmé qu'il avait été traité injustement et que l'USADA l'avait puni.

"Le terrain de jeu, ceux qui étaient sur le terrain, conviendraient que le terrain était égal. La justice, comme nous l'avons vu au cours des 12 derniers mois, n'a pas été égale", a déclaré l'américain dans une interview accordée àyclingnews.com en 2013.

"Je ne me plains pas, je ne me plains pas, je ne fais qu'observer. Je suis celui qui est au service de la vie et ceux qui ont fait les mêmes choix obtiennent une passe complète."

Armstrong a admis avoir triché lors d'une interview révélatrice avec l'animatrice de talk-show, Oprah Winfrey, en 2013.

Reuters

Les sujets:

cyclisme,

sport,

États Unis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *