La France veut que les entreprises bloquent le discours de haine en ligne | Actualité économique

PARIS (AP) – Française Les législateurs ont approuvé une mesure destinée à obliger les moteurs de recherche et les réseaux sociaux à supprimer le discours de haine d'Internet.

La mesure adoptée jeudi par la chambre basse du parlement français obligerait les réseaux sociaux à supprimer les discours de haine dans les 24 heures suivant une violation confirmée. Les moteurs de recherche devraient également cesser de référencer le contenu.

Cette disposition, qui fait partie d'un projet de loi sur la régulation de l'internet, cible des vidéos ou des messages incitant ou glorifiant le terrorisme, la haine, la violence ou les abus racistes ou religieux. Les contrevenants pourraient être condamnés à de lourdes amendes.

Cela a provoqué une discussion animée à l'Assemblée nationale sur la définition du discours de haine.

Le président français Emmanuel Macron a proposé une loi de ce type plus tôt cette année, alors que les incidents antisémites en France étaient en légère augmentation et que le langage extrémiste en ligne devenait de plus en plus préoccupant.

Copyright 2019 La Presse Associée. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *