Fiat Chrysler et le français Renault prévoient de faire équipe dans le contexte des mutations de l'industrie automobile

Khoshbin fueling up his Agera RS Phoenix

Une rangée de minibus Crysler Pacifica 2017 de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) est présentée en vente chez un concessionnaire automobile à Moline, dans l'Illinois, le samedi 1er juillet 2017.

Daniel Acker | Bloomberg | Getty Images

Fiat Chrysler et Renault sont en discussion pour former un partenariat, a déclaré à CNBC une source proche des discussions.

Les constructeurs italo-américains et français étudient un certain nombre d'opportunités qui permettraient aux entreprises de travailler ensemble à l'avenir, a indiqué la source.

Il n'est pas clair si un partenariat entre les deux constructeurs permettrait à Fiat Chrysler de rejoindre finalement l'alliance Nissan-Renault-Mitsubishi.

Fiat Chrysler a refusé la demande de commentaires de CNBC. Renault n'a pas pu être rejoint immédiatement pour commenter.

Le Financial Times a d'abord rapporté l'histoire.

En mars, le Financial Times avait annoncé que Renault envisageait de reprendre les négociations sur une fusion dans le courant de l’année, puis d’acquérir éventuellement Fiat Chrysler.

Le directeur général de Fiat Chrysler, Mike Manley, avait précédemment déclaré au FT: "S'il existe un partenariat, une fusion, une relation qui nous rend plus forts, alors je suis tout à fait disposé à le regarder."

Si l’ajout de Fiat Chrysler à l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui remonte à 1999, en ferait le plus grand constructeur automobile mondial, avec 15,6 millions de ventes combinées par an. Le leader actuel, Volkswagen, a vendu 10,8 millions l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *