DVIDS – Actualités – Les SOF honorent leur lignée et célèbrent la libération de la France

NORMANDIE, France – Le 18 mai, des soldats des forces spéciales du Mont affectés au 10ème groupe de forces spéciales de l'armée américaine ont lancé une opération aéroportée dans une zone de largage à l'extérieur de l'abbaye du Mont Saint-Michel, en Normandie, en France, afin de commémorer leurs porteurs des opérations spéciales. Alliés français.

Trois avions de la US Air Force affectés à l’escadre des opérations spéciales du 352d et à la 86ème escadre de transport aérien ont livré environ 135 parachutistes américains sur la zone de largage à deux kilomètres du Mont Saint Michel, lors de largages en parachute militaire et de parachutage statique.

«Dans l'ensemble, c'était un bon saut. Tout s'est déroulé comme prévu et s'est déroulé comme prévu », a déclaré un soldat affecté au 10e SFG (A). "C’est une expérience exceptionnelle que de pouvoir honorer les parachutistes qui ont sauté en France pendant la Seconde Guerre mondiale."

Une foule nombreuse d'habitants de la commune d'Avranches, qui a sponsorisé l'événement, a assisté à l'événement pour assister à la 10ème réunion du SFG (A) lors d'une opération aéroportée.

"Nous les avons invités car c'est une très bonne occasion de les inviter à faire le saut à Avranches pour commencer les commémorations et les célébrations de la Seconde Guerre mondiale qui précèdent l'anniversaire de la libération d'Avranches", a déclaré David Nicolas, maire de la commune d'Avranches. «C’est également une bonne chose car aujourd’hui, nous ouvrons au musée d’histoire une nouvelle exposition sur la Seconde Guerre mondiale en Normandie.»

Les soldats ont salué la foule avant de se rendre à Avranches pour une cérémonie de dépôt de gerbe au mémorial du général Patton, puis un toast de cérémonie au musée avec le maire d'Avranches.
La première fois que des parachutistes ont sauté ici, c'était en 2009, à l'invitation des Amis du souvenir et de la liberté (Ami du souvenir et de la liberté). Le site a été choisi en raison de l’association de saint Michel comme patron des parachutistes. L'armée française a fourni un soutien sur site pour l'opération.

«Nous sommes ici pour faciliter l'exercice et travailler conformément aux autorités civiles dans le cadre du partenariat français et américain pour les célébrations du jour J», a déclaré le sergent-major français Pierre-André Integlia, adjoint à l'officier de l'armée de l'air française du Académie militaire française. "C'est un privilège d'aider à commémorer les anciens combattants alliés et leur rôle dans la libération de la France."

Le saut célébrait le 75ème anniversaire de la chute des équipes de Jedburgh en France, avant l'invasion de la Normandie par les Alliés et le début de la libération de la France.

«Nous sommes honorés de participer au saut et de célébrer avec le grand peuple français, a déclaré un soldat du 10e SFG (A). Il est important de se souvenir des anciens combattants, passés et présents, et de ce qu'ils représentent au service de leur pays. ”

En 1943, les Alliés ont créé des équipes de trois hommes composées d’hommes de la direction des opérations spéciales britanniques, de l’Office américain des services stratégiques et de l’organisation française libre du général Charles de Gaulle. Connues sous le nom de Jedburghs, ces équipes comprenaient également un Belge, un Canadien, une poignée de Néerlandais et un Sud-Africain, portant le nombre total d’actifs à un peu moins de trois cents hommes et le nombre d’équipes à cent.
Les Jedburgh ont joué un rôle déterminant dans la libération de la France et de l'Europe occupée par les Alliés. Les équipes ont entraîné, armé et dirigé les combattants de la résistance locaux derrière les lignes ennemies.

Les Bérets verts, les forces spéciales de l’armée américaine d’aujourd’hui retracent leur histoire directement aux équipes de Jedburgh. En tant que premier groupe de forces spéciales de l’armée, les 10e forces spéciales ont été créées en 1952 et immédiatement déployées en Europe pendant la guerre froide.

«La 10e SFG (A) tire sa lignée des Jedburghs», a déclaré un soldat enrôlé dans le haut rang affecté à la 10e SFG (A). «Nous célébrons leurs efforts conjugués pour libérer l'Europe occidentale avec les forces locales. L'opération aéroportée célèbre la longue relation entre l'Amérique et la France et l'engagement du 10ème SFG à poursuivre la tradition de formation et de travail avec nos alliés en Europe. "

Références:
Irwin, W. (2006). Les Jedburghs. Londres: Ebury.

Date prise:18.05.2019
Date postée:18.05.2019 20:37
Histoire de l'histoire:322950
Emplacement:FR

Vues Web:2
Téléchargements:0
Podcast Hits:0

DOMAINE PUBLIC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *