Des vidéos montrent des centaines d'immigrés sans-papiers bloquant l'intégralité du terminal de l'aéroport de Paris en quelques minutes

À l'aéroport Charles de Gaulle de Paris dimanche, entre 300 et 500 immigrants clandestins auto-identifiés ont pris d'assaut un terminal et l'ont occupé pendant environ trois heures, empêchant l'accès aux vols, pour exiger qu'ils aient des papiers leur permettant de rester en France.

Le New York Post et le blog Heavy.com ont tous deux déclaré que les immigrants clandestins qui manifestaient leur volonté de ne pas quitter ou autoriser l'accès au terminal tant qu'ils n'auraient pas été autorisés à parler avec le Premier ministre français Édouard Philippe.

Regarder.

"La France n'appartient pas aux Français! Tout le monde a le droit d'être ici!" crie un occupant.

Il est impossible pour un Américain témoin des événements de ne pas penser à des problèmes liés à l'immigration ici aux États-Unis, ce qui pourrait expliquer pourquoi il y avait si peu de couverture des scènes dramatiques dans la presse américaine. L'été dernier, la démocrate Alexandria Ocasio-Cortez a interviewé l'extrême gauche Democracy Now! appelé à l'occupation des aéroports américains par rapport aux politiques d'immigration de l'administration Trump.

Voici plus de Heavy:

Les médias français ont rapporté que le groupe de manifestants, qui s’appelaient eux-mêmes les "vestes noires", étaient tous d’origine africaine. Le groupe a publié un manifeste intitulé "Les Black Jackets cherchent le Premier ministre". Le manifeste réclamait de meilleures conditions pour les immigrants sans papiers qui sont détenus à l'aéroport Charles de Gaulle. Il a également critiqué les conditions dans lesquelles la compagnie aérienne Air France expulse de futurs immigrants

La situation a duré des heures, les vidéos partagées sur les médias sociaux, contrairement à CNN.

Un groupe d'activistes français a posté les revendications sur Facebook: Papers now! Des papiers pour tous! Ils ont également inclus cette photo.

Le magazine hebdomadaire français Le Point s'est entretenu avec l'un des organisateurs de la manifestation, qui a promis "d'autres actions suivront", dans le cadre d'une série de manifestations de ce type. En janvier, des centaines d'immigrés "sans papiers" et de migrants demandeurs d'asile se sont rassemblés devant un commissariat de police pour demander qu'on leur remette des papiers les rendant légaux. Le groupe insiste sur le fait que la France et tous ses services sociaux sont destinés à tous, pas seulement aux citoyens français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *