Des étudiants de Lethbridge se rendent dans le nord de la France pour marcher sur les traces de l'histoire

Des étudiants de Lethbridge se rendent dans le nord de la France pour marcher sur les traces de l'histoire

Deux étudiants de Lethbridge se préparent pour une leçon d'histoire comme aucun autre ce mois-ci.

Les deux hommes, ainsi que 22 autres étudiants de tout le pays, prendront leur envol mercredi en route vers les champs de bataille de la guerre mondiale dans le nord de la France, qui ont contribué à façonner le monde d’aujourd’hui.

«La vérité est que, pour la plupart des gens, vous vous trouvez à 6 000 km de là où il s’est passé, vous en avez parlé dans un manuel», a déclaré Scott Entwistle, coordinateur des projets spéciaux de la Juno Beach Center Association. "Vous pouvez vous y intéresser et vous enthousiasmer mais il est difficile de se connecter au site et à l'historique jusqu'à ce que vous restiez là."

LIRE LA SUITE:
Les étudiants de Lethbridge vivent une histoire «hantée» lors d’un voyage en Europe

C'est la première fois qu'un voyage étudiant est proposé par la Juno Beach Center Association. Bien que l'organisation organise depuis des années des excursions similaires pour les enseignants, Entwistle a déclaré qu'en l'honneur du 75e anniversaire du jour J, ils ont décidé d'étendre leur portée, à la grande joie de Felix Rondeau, un natif de Lethbridge qui a remporté place sur le voyage.

«Cela va vraiment me faire penser à la façon dont je vois le Canada aujourd’hui et à la façon dont il a façonné le Canada que nous connaissons aujourd’hui et comment nous pourrons transmettre l’histoire», a déclaré Rondeau.

Aidan Sander, le deuxième adolescent de Lethbridge à remporter une place dans ce voyage de onze jours, est également enthousiaste à l'idée de pouvoir découvrir de près le rôle crucial du Canada dans l'histoire.

«La raison de mon attrait pour ce voyage était d'élargir ma perspective du Canada», a déclaré Sander. «Et pour en savoir plus sur l'histoire du Canada concernant la Première et la Seconde Guerre mondiale.»

WATCH BELOW: Comment les Canadiens ont façonné la plus grande invasion de l'histoire militaire





Les 24 étudiants participant au voyage ont tous entre 15 et 18 ans, ce qui, selon Entwistle, résonne avec l'âge de ceux qui se battent sur les champs de bataille en France.

"Il y a deux enfants de 16 ans enterrés en Normandie, donc ce sont surtout des jeunes qui n'étaient pas beaucoup plus âgés que ces enfants qui se sont raccourcis la vie et se sont portés volontaires pour traverser l'océan, puis traverser le canal et combattre en France", a déclaré Entwistle m'a dit.

LIRE LA SUITE:
«Nous avons dansé dans les rues avec les soldats» – Des civils français se souviennent des joies et des horreurs du jour J.

Des étudiants de huit provinces différentes du pays ont gagné leur place dans la tournée en soumettant un essai ou une vidéo mettant en évidence leurs liens personnels avec les Canadiens au combat, et pour les deux autochtones de Lethbridge, c'est une occasion unique d'en apprendre davantage. à propos de leurs racines.

«Je suis un étudiant pilote et j’ai toujours été fasciné par son histoire», a déclaré Rondeau. «Je pensais pouvoir apprendre l'histoire du Canada et de l'aviation en participant à ce programme.»

Sander a déclaré que son arrêt le plus attendu du voyage était le mémorial de la crête de Vimy.

«Cela a en quelque sorte marqué un moment décisif dans l'histoire canadienne de montrer au monde que le Canada était sa propre force militaire.»

L'excursion de 11 jours parcourra plusieurs champs de bataille touchés par les forces canadiennes, dont la crête de Vimy, Dieppe et Beaumont-Hamel, et se terminera à Paris le 13 juillet.

© 2019 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *