Des Britanniques meurent dans l'avion de Morpeth dans les Alpes françaises

Des Britanniques meurent dans l'avion de Morpeth dans les Alpes françaises

Copyright de l'image
Sapeurs-pompiers des Alpes de Haute-Provence

Légende

L’avion était l’un des cinq appareils qui avaient quitté Northumberland ce week-end.

Deux Britanniques ont été tués lorsque deux avions se sont écrasés dans les Alpes françaises.

Les avions faisaient partie des cinq avions qui ont quitté l’aéroport Eshott près de Morpeth, dans le Northumberland, dimanche, à destination de Malte.

Les autorités françaises ont confirmé que les personnes décédées avaient 18 et 37 ans et se trouvaient à bord du même avion.

L'avion appartenait à Purple Aviation, une entreprise basée à Eshot, qui a déclaré que les occupants du deuxième avion qui s'était abattu n'avaient pas été sérieusement blessés.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni a déclaré que le personnel offrait une assistance aux familles des hommes décédés, qui seraient tous deux originaires du nord-est de l'Angleterre.

L'accident s'est produit au col de la Maddalena, à la frontière franco-italienne, alors que le groupe se rendait par étapes à Malte.

"Deux amis brillants"

Richard Pike, directeur de Purple Aviation et faisant partie du voyage organisé, a déclaré que toutes les personnes impliquées étaient "dévastées".

"C’était un groupe de pilotes expérimentés et d’amis proches qui s’embarquaient pour le voyage de leur vie, qui avait été planifié au cours de la dernière année", at-il déclaré.

"Toutes les personnes impliquées ont été dévastées par ce tragique accident.

"Nous aimerions transmettre nos sincères condoléances aux familles des personnes décédées. Nous avons perdu deux amis brillants."

La compagnie a rejeté les premiers rapports selon lesquels les avions en cause s'étaient entrés en collision.

"Nous pouvons confirmer qu’il n’ya pas eu de collision en vol et que le pilote du premier avion à s’être écrasé s’est éloigné de l’épave après un atterrissage forcé bien exécuté", indique le communiqué.

"Une enquête est en cours de réalisation par les autorités aéronautiques françaises. Elles ont reçu le film de l'expédition décrivant l'incident afin de suivre le déroulement de l'événement."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *