100 immigrants venus de France pleurent de joie en arrivant en Israël – Diaspora

Isaac Herzog poses with French immigrants as they disembark from their aliya flight.

Le président de l'Agence juive pour Israël, Isaac Herzog, pose avec des immigrants français alors qu'ils débarquent de leur vol d'Aliya.
                 (crédit photo: ILANIT CHERNICK)

X

Cher lecteur,

Comme vous pouvez l'imaginer, plus de gens lisent le Jerusalem Post que jamais auparavant.
            Néanmoins, les modèles économiques traditionnels ne sont plus des publications durables et de grande qualité,
            comme la nôtre, sont obligés de chercher de nouvelles façons de continuer. Contrairement à de nombreux autres organes de presse,
            nous n'avons pas mis en place de paywall. Nous voulons garder notre journalisme ouvert
            et accessible et pouvoir continuer à vous fournir des nouvelles
            et l'analyse des lignes de front d'Israël, du Moyen-Orient et du monde juif.

En tant que l'un de nos fidèles lecteurs, nous vous demandons d'être notre partenaire.

Pour 5 $ par mois, vous aurez accès aux éléments suivants:

  • Une expérience utilisateur presque totalement dépourvue d'annonces
  • Accès à notre section Premium
  • Contenu du Jerusalem Report primé et de notre magazine mensuel pour apprendre l'hébreu – Ivrit
  • Un tout nouveau papier électronique présentant le journal quotidien tel qu'il paraît en Israël

Aidez-nous à grandir et à continuer à raconter l’histoire d’Israël au monde entier.

Je vous remercie,

Ronit Hasin-Hochman, PDG, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, rédacteur en chef

AMÉLIOREZ VOTRE EXPÉRIENCE DE JPOST DE 5 $ PAR MOIS

     Montre moi plus tard

PARIS – Au lever du soleil sur Paris, plusieurs familles, célibataires et jeunes juifs se sont dirigés vers l'aéroport Charles de Gaulle, sacs emballés et passeports en main.

Une centaine d'immigrés français faisant leur aliyah avec l'Agence juive étaient sur le point de s'embarquer mercredi pour le voyage de leur vie.

En poussant leurs chariots chargés de bagages, alors que les membres de la famille ne les rejoignant pas traînaient derrière eux avec une émotion manifeste, les immigrés partageaient le même état de préparation pour leur vol aller simple.

"Tout a culminé à ce moment-là", a déclaré un jeune immigrant au Jerusalem Post. «J’ai préparé et préparé, et maintenant c’est ici. J'arrive."

Les familles s'embrassèrent au revoir, des larmes coulant sur leurs visages. Un baiser sur une joue puis sur l'autre.
“Bonne chance, mon ami [sweetheart], »A dit une mère à son fils.

Malgré les larmes et une certaine nervosité visible, il y avait aussi beaucoup d'excitation.

"C’est difficile de dire au revoir à ma famille, mais j’espère qu'ils me suivront … je suis sûr qu’ils le feront", a déclaré un jeune homme. "Je sais que la vie en Israël sera meilleure – je serai plus libre d'être juif, et c'est ce que j'attends avec impatience."

La personne la plus jeune qui a fait son alyah lors du vol de mercredi était âgée de deux mois, tandis que la plus âgée a 79 ans.

À la porte d'embarquement, un mari a passé son bras autour de sa femme alors qu'ils attendaient pour monter à bord du vol, tandis que d'autres discutaient avec enthousiasme.
La poste a vu des parents embrasser leurs enfants pour les réconforter, tandis qu'une jeune mère nourrissait son petit bébé.

Certains semblaient épuisés mais soulagés d'être enfin sur leur chemin.

En nous dirigeant vers l'avion, nous avons remarqué de petits drapeaux israéliens qui doublaient l'entrée de l'avion et les passagers ont été chaleureusement accueillis par le personnel d'El Al.

Alors que nous prenions tous nos places, les nouveaux immigrants ont commencé à applaudir et ont été accueillis par l’interphone. Certains jeunes sont venus à bord pour chanter des chansons et brandir des drapeaux israéliens.

À bord du vol, il y avait une énergie incroyable, alors que l'on réalisait qu'ils rentraient enfin chez eux.

Lorsque nous avons atterri à Tel-Aviv, tout l'avion a éclaté d'applaudissements et de chants. Il y avait seulement des cris d'excitation et des larmes de joie lorsque l'avion s'est immobilisé.

Le président de l'Agence juive, Isaac Herzog, est monté dans l'avion pour accueillir et rencontrer certains des immigrants.

Une grande réception attendait les olim avec leur famille, des amis et d'autres nouveaux immigrants d'Afrique du Sud, de Russie et d'Amérique du Sud, agitant des drapeaux, soufflant des shofars, applaudissant et chantant.

Le chef-rabbin séfarade Yitzhak Yosef et plusieurs responsables gouvernementaux, dont l'Aliyah et le ministre de l'Intégration, Yoav Gallant, faisaient partie de la délégation accueillante.

Yosef a raconté aux immigrés quelle mitzva massive ils faisaient et les a tous accueillis à bras ouverts, tandis que Gallant a souligné à quel point il était important que leur décision soit de faire de leur foyer Israël.

Herzog leur dit chaleureusement qu'il était si excité qu'ils étaient enfin là et les remercia d'avoir pris cette grande décision.
"Vous êtes Israéliens – et c'est tout", a-t-il déclaré.

Plus tard, le groupe à l'événement a commencé à chanter et tout le groupe s'est levé, chantant et dansant.

L'un des jeunes immigrants français qui a parlé à la Poste plus tôt dans la journée a eu du mal à retenir sa joie après son arrivée.

"Je ne peux pas croire que nous avons finalement réussi", a-t-il déclaré. «Je suis ici, je suis ici. Quelle rêve devenu réalité."

L'auteur était un invité de l'Agence juive pour Israël.

Rejoignez Jerusalem Post Premium Plus maintenant pour seulement 5 $ et améliorez votre expérience avec un site Web sans publicité et un contenu exclusif. Cliquez ici >>


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *