Trudeau offre aux Canadiens de l'acier et du bois pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame à Paris

Trudeau offre aux Canadiens de l'acier et du bois pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame à Paris

Le Premier ministre Justin Trudeau a offert de l'acier et du bois de construction canadiens pour aider à reconstruire la cathédrale Notre-Dame ravagée par les incendies.

Lors d'une visite à Paris mercredi, Trudeau a qualifié cet événement d '"honneur extraordinaire" d'assister à ce monument emblématique et de montrer la solidarité des Canadiens avec leurs "cousins ​​français".

"C’était un feu terrible, mais nous ne pouvons pas nous empêcher d’émerveiller ce que nous avons économisé, même si nous avons perdu autant", a-t-il déclaré.

"Le Canada se tiendra aux côtés de la France et veillera à tout son soutien, qu'il s'agisse de l'acier, du bois ou de toute autre aide possible. C'est vraiment une partie de l'histoire française, mais aussi de l'histoire mondiale qui doit être préservée. sera là pour en faire partie ".

La cathédrale a été dévastée par un incendie le 15 avril. Les flammes ont éclaté à travers le toit de l'édifice séculaire et ont englouti la flèche. Cela s'est finalement effondré, suivi par le toit.

Le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le Canada offrirait de l'acier et du bois à la France pour aider à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame ravagée par les incendies, après une visite à l'église de 850 ans mercredi. 0:20

Dans une lettre au président français Emmanuel Macron, Trudeau a déclaré que les associations canadiennes représentant les producteurs d'acier et de bois d'oeuvre ont déjà exprimé leur souhait de contribuer à l'effort de reconstruction.

"C'est avec fierté que le Canada contribuera à assurer l'avenir de ce symbole français emblématique aux générations futures", a-t-il écrit.

Sommet de Christchurch

Trudeau est à Paris pour signer un engagement international visant à amener les gouvernements et les entreprises de médias sociaux à collaborer pour enrayer la diffusion de contenus violents et extrémistes en ligne.

Cette promesse est la pièce maîtresse du sommet d’appel à l’action de Christchurch, organisé conjointement par Macron et la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, un événement prévu deux mois après l’attaque terroriste contre les mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, faisant 51 morts.

Trudeau a également pris la parole au sommet VivaTech, un événement annuel célébrant l'innovation qui réunit des startups et des leaders de l'industrie.

Trudeau tiendra une série de réunions bilatérales avec les dirigeants jordaniens et norvégiens mercredi, et avec les dirigeants français et néo-zélandais jeudi, à l’issue de la visite de deux jours.

Freeland rencontre son homologue américain

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, rencontrera son homologue américain, le représentant américain au Commerce, Bob Lighthizer, à Washington, DC, mercredi, dans le but de résoudre le différend sur les tarifs de l'acier et de l'aluminium.

Les deux parties devraient discuter des actions commerciales en cours de la Chine contre les deux pays, Freeland expliquant que le Canada aurait du mal à ratifier un accord révisé en vertu de l'ALENA tant que les tarifs américains resteront en vigueur.

En juin dernier, le Département du commerce américain a imposé des droits de 25% sur l’acier canadien et de 10% sur l’aluminium, invoquant des intérêts de sécurité nationale.

Le Canada a riposté avec ses propres tarifs de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium, mais a également imposé un tarif de 10% sur plusieurs articles de consommation, visant les politiciens américains dans les États où ces produits sont fabriqués.

Cette liste de produits comprenait du bourbon du Kentucky, des tondeuses à gazon, du ketchup, du sirop d’érable, des appareils ménagers, des bateaux et de nombreux autres articles. Le gouvernement fédéral a déclaré cibler des produits que les Canadiens pourraient autrement acheter auprès de fournisseurs nationaux.

Depuis lors, le gouvernement libéral a annulé certains droits de rétorsion, notamment ceux imposés aux bateaux de plaisance, tandis que d'autres sont toujours en vigueur.

Freeland tiendra également une série de réunions bilatérales avec des membres du Congrès.

Trudeau, au centre, est rejoint par Patrick Chauvet, recteur-archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Paris, à droite, et le ministre français de la Culture, Franck Riester, alors qu'ils s'adressaient aux médias à l'issue d'une visite guidée de la cathédrale Notre-Dame à Paris mercredi. (Adrian Wyld / La Presse Canadienne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *