Prix ​​culturels Taiwan-France présentés | Culture | FOCUS TAIWAN

Prix ​​culturels Taiwan-France présentés | Culture | FOCUS TAIWAN

Paris, 1er juillet (CNA) Les 23e Prix culturels Taiwan-France ont été remis lundi à Paris à un chercheur, réalisateur et animateur de radio qui a renforcé les échanges culturels entre Taiwan et la France.

Les trois lauréats de cette année sont l’anthropologue française Josiane Cauquelin, la présentatrice de radio taïwanaise Miao Yung-hua (繆詠華), animatrice d’une émission en français à Radio Taiwan International, et le réalisateur allemand de pièces de théâtre et opéras Lukas Hemleb.

Le prix a été créé conjointement par le Conseil des affaires culturelles de Taiwan et l'Académie des sciences morales et politiques de l'Institut de France en 1996.

Il reconnaît les institutions et les personnes qui ont contribué à la recherche et à la promotion de la culture taïwanaise.

Cauquelin, actuellement chercheuse au Centre national de la recherche scientifique français, a déclaré lors de la cérémonie de remise du prix qu'elle aimerait partager ce prix avec son intérêt de recherche à long terme sur le Puyuma – l'un des groupes indigènes de Taiwan.

En outre, la chercheuse a exprimé sa gratitude à Taiwan pour "l'avoir acceptée et lui avoir permis de mener librement des recherches".

Appelant Taiwan "sa deuxième maison", Cauquelin étudie la langue, les rites et la société Puyuma depuis 1983. Elle est l'auteur de nombreux articles et livres sur le thème Puyuma, dont la première étude linguistique et le dictionnaire Puyuma-français.

Grâce à ses contacts étroits avec le peuple Puyuma, Cauquelin a été autorisée à observer le sacrifice annuel des groupes autochtones et le grand festival de la chasse, auparavant strictement interdit aux femmes.

Miao, présentateur de l'émission française de Radio Taiwan International, L'Heure des Musées, encourage les échanges culturels entre Taiwan et la France depuis plus d'une décennie.

Lors de la cérémonie, elle a déclaré qu'elle continuerait à traduire en chinois les romans contemporains et les classiques français et aiderait les auditeurs francophones à mieux comprendre et apprécier ainsi la beauté de l'art chinois.

Dans son discours, Hemleb, qui a adapté l'œuvre du dramaturge français Marivaux "Le jeu de l'amour et du hasard" à un opéra taïwanais, a déclaré qu'il souhaitait rendre hommage au défunt danseur taïwanais Hsiao Ho-Wen (文), ancien membre du célèbre groupe de danse taïwanais Cloud Gate Theatre.

M. Hsiao est l’une des rares personnes à lui faire comprendre que le respect de la tradition n’est pas nécessairement en conflit avec la poursuite de l’innovation, a déclaré Hemleb.

Il a ajouté que le romancier taïwanais Wu Ming-yi () avait accepté de le laisser adapter son roman "L'Homme aux yeux composés" en une pièce de théâtre.

La pièce, selon Hemleb, devrait faire ses débuts à Taichung en mars 2021 et en France vers l’automne cette même année.

(Par Tzeng Yi-shiuan et Chung Yu-chen)
Enditem / J

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *