Les "gilets jaunes" de la France sortent pour la 26ème semaine mais les chiffres sont en baisse

Les "gilets jaunes" de la France sortent pour la 26ème semaine mais les chiffres sont en baisse

La police française a fait usage de gaz lacrymogène lors d'escarmouches avec des manifestants masqués à Lyon et à Nantes samedi, lors du 26ème week-end consécutif de manifestations contre le président Emmanuel Macron et de son programme de réformes économiques.

À Nantes, des manifestants à capuchon noir en marge d'une manifestation très pacifique «gilets jaunes» ont jeté des bouteilles et brisé des vitrines, tandis qu'à Lyon, des gaz lacrymogènes ont éclaté alors que la police tentait de détourner les manifestants de la place centrale Bellecour.

Six mois après l’éclatement de la rébellion populaire face au coût de la vie élevé et à l’indifférence perçue par M. Macron à l’égard du sort de la classe ouvrière française, il semble que le mouvement soit en train de perdre son élan.

La participation apparemment faible de samedi dans l’ensemble du pays sera un soulagement pour M. Macron, à un peu plus de deux semaines des élections européennes. L’extrême droite, sondeuse au coude à coude avec le parti de M. Macron, présente le vote comme un référendum lors de ses deux premières années de mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *