Le producteur Dominique Boutonnat nommé à la tête du CNC français dans une opération controversée | Nouvelles

Le producteur Dominique Boutonnat nommé à la tête du CNC français dans une opération controversée | Nouvelles

Le producteur Dominique Boutonnat a été nommé nouveau président du Centre national du cinéma français (CNC) suite à une décision controversée du gouvernement centriste du président français Emmanuel Macron.

Il remplace Frédérique Bredin, la chef de longue date, qui s’est désisté brusquement le 10 juillet, alors que le gouvernement tentait de réorganiser le système de financement généreux et performant de la France pour le cinéma.

De nombreux professionnels du cinéma se méfient de Boutonnat, proche collaborateur de Macron et financier de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2017, ainsi que l'auteur d'un rapport controversé commandé par le gouvernement sur le rôle que la finance privée pourrait jouer dans le financement du film français à l'avenir .

Opérant sous trois bannières différentes – Chaocorp Distribution, Electrick Films et Kea Productions – Les 25 crédits de Boutonnat, 49 ans, incluent un producteur associé sur Coup de cœurr, Intouchable et Ma terre de poivron et plus récemment producteur sur Ma zoe et Argent.

Rumeur Boutonnat était en attente pour le poste de CNC après le départ de Bredin qui avait déclenché une série de protestations préventives, notamment une lettre ouverte de 70 grands réalisateurs français, décrivant la nomination potentielle du producteur comme du "clientélisme" en raison de ses liens de longue date avec Macron.

Un certain nombre de professionnels se sont déclarés préoccupés par les idées de Boutonnat sur la restructuration du financement du film français en utilisant des fonds d’investissement privés et la technologie blockchain.

"Si Boutonnat devenait le chef du CNC, les films de Philippe Garrel finiraient par être financés selon les mêmes critères économiques que les films de Franck Dubosc", a tweeté le producteur Saïd Ben Saïd, comparant les œuvres de Garrel, régisseur à la Quinzaine des réalisateurs, avec le grand public comédie hits avec l'acteur populaire Dubosc.

Dans un communiqué gouvernemental annonçant la nomination de Boutonnat, il a déclaré que c’était la première fois qu’un professionnel du cinéma était sélectionné pour présider le CNC.

Boutonnat avait pour mission de "transformer le CNC pour l'adapter aux bouleversements du secteur tout en respectant les fondements du cinéma français".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *