La France prévoit une "éco-taxe" sur les tarifs aériens

La France prévoit une "éco-taxe" sur les tarifs aériens

Copyright de l'image
Reuters

La France est sur le point d'introduire une "éco-taxe" pour tous les vols au départ des aéroports français, a annoncé le gouvernement.

La taxe devrait rapporter environ 180 millions d'euros (202 millions de dollars; à partir de 2020), a déclaré la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

Le montant de la taxe dépendra du type de billet acheté.

Les billets en classe économique sur les vols à l'intérieur de la France ou de l'Union européenne seront soumis à une taxe de 1,50 €. Les billets en classe affaires pour les vols hors UE auront le tarif le plus élevé, jusqu'à 18 €.

"Nous avons décidé de mettre en place une éco-taxe sur tous les vols en provenance de France", a déclaré Mme Borne lors d'une conférence de presse mardi.

La taxe ne s'appliquera qu'aux vols sortants et non à ceux entrant dans le pays.

Mme Borne a déclaré que l'argent collecté par la taxe serait investi dans des transports moins polluants, tels que le rail.

La pollution va grandir

Le gouvernement français a tenté de durcir la réglementation environnementale, mais l’année dernière, il a abandonné ses projets de hausses de la taxe sur les carburants après les protestations généralisées des "gilets jaunes" ("gilets jaunes").

Le secteur du transport aérien lance également ses propres initiatives pour tenter de réduire la pollution.

Le programme de compensation et de réduction des émissions de carbone dans l'aviation internationale oblige les compagnies aériennes à surveiller et à communiquer leurs émissions de cette année.

Le programme complet commencera en 2021.

L'Union européenne affirme que sans aucune action, les émissions de CO2 de l'aviation devraient augmenter de 300% d'ici 2050.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *