France News: Didier Deschamps a déclaré que son équipe avait "pris une bonne gifle" dans la défaite en qualifications de l'Euro 2020 face à la Turquie

France News: Didier Deschamps a déclaré que son équipe avait "pris une bonne gifle" dans la défaite en qualifications de l'Euro 2020 face à la Turquie

Le patron des Bleus s’est incliné devant ses joueurs après un revirement en Groupe H, ce qui leur laisse trois points de retard sur l’équipe qui les a battus

L'entraîneur-chef de la France Didier Deschamps a déclaré qu'il n'y avait aucun avantage à tirer de la défaite de choc de son équipe face à la Turquie lors du match de qualification pour l'Euro 2020 de samedi.

Les Bleus ont inscrit deux buts en première période en dix minutes. Kaan Ayhan a ouvert le score avant que Cengiz Under ne double l'avantage sur la Turquie.

La France, championne du monde en Coupe du Monde, n'a pas réussi à marquer d'un seul coup en 90 minutes malgré une équipe solide. La défaite leur laisse trois points de retard sur les Turcs du groupe H.

Deschamps a fait un double changement à la mi-temps, faisant venir Blaise Matuidi et Lucas Digne pour Kingsley Coman et Ferland Mendy, mais en vain.

Après le match, l’entraîneur principal, qui a remporté la Coupe du Monde en tant que joueur et manager – l’un des trois seuls hommes à le faire – n’a pas perdu de temps pour accuser ses joueurs de la défaite.

"Quand il y a une performance collective comme celle-ci, il n'y a rien à retenir de positif", a déclaré le joueur âgé de 50 ans. TF1.

«Nous n'avons pas joué notre match contre une équipe qui a joué à sa guise et nous n'étions pas présents.

«Si nous jouons sans intention, même si nous sommes champions du monde, c'est ce qui se produit.

«Nous avons pris une bonne gifle ce soir et nous allons l'analyser. Il n'y a rien d'autre à dire.

"Félicitations à la Turquie et nous devrions revenir à nos bases."

La Turquie n'a pas failli se qualifier pour la Coupe du monde de l'été dernier en Russie, terminant quatrième du groupe I derrière l'Islande, finalistes de la Croatie et de l'Ukraine.

En février de cette année, ils se sont tournés vers Senol Gunes, qui avait supervisé l'équipe la dernière fois qu'ils avaient participé à la Coupe du monde en 2002.

L'article continue ci-dessous

Le revirement dans la forme a été marqué, et ils ont maintenant remporté les cinq matchs lors de son deuxième tour en charge.

Ce résultat est le plus impressionnant de cette course, qui a permis à l’Albanie, à la Moldavie et à l’Ouzbékistan de remporter une victoire amicale contre le plus grand scalp précédent de Greece Gunes.

Aujourd'hui, la Turquie a battu une équipe composée de neuf hommes ayant disputé la finale de la Coupe du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *