Des centaines de migrants occupent l'aéroport français Charles de Gaulle pour demander la fin des expulsions

Quelque 500 immigrés sans papiers ont occupé le terminal 2 de Charles de Gaulle hier, exigeant de rencontrer des représentants d'Air France

Des centaines de migrants occupent l'aéroport français Charles de Gaulle, demandent à rencontrer le Premier ministre et demandent la fin des expulsions

  • Quelque 500 immigrants sans papiers occupent le Terminal 2 de Charles de Gaulle
  • Ils ont appelé Air France à cesser de participer à la déportation des migrants
  • Le groupe a également demandé à rencontrer le Premier ministre français à propos de la politique d'asile
  • La manifestation était organisée par le groupe de soutien aux migrants La Chapelle Debout

Des centaines de migrants sans-papiers ont occupé un terminal à l'aéroport Charles De Gaulle à Paris hier pour protester contre le fait qu'Air France procède à des déportations et exigent leur résidence permanente.

Des images téléchargées sur Twitter montrent quelque 500 membres du groupe de soutien aux migrants La Chapelle Debout réunis dans l'aérogare 2 du plus grand aéroport de France.

Les manifestants ont appelé Air France à «cesser toute participation financière, logistique ou politique aux expulsions» et ont demandé une réunion avec ses dirigeants, ainsi qu'avec le Premier ministre français Edouard Philippe.

Quelque 500 immigrés sans papiers ont occupé le terminal 2 de Charles de Gaulle hier, exigeant de rencontrer des représentants d'Air France

Les membres de l'organisation, qui se décrit comme la plus grande union d'immigrés sans papiers en France, s'appellent également Gilets Noirs – ou gilets noirs.

Dans la vidéo, on entend un manifestant qui dit dans un mégaphone: «La France n'appartient pas aux Français! Tout le monde a le droit d'être ici!

Le terminal aurait été fermé mais l'aéroport a indiqué qu'aucun vol n'était affecté.

Les manifestants, qui seraient originaires d'Afrique, ont été entendus pour demander au Premier ministre de leur donner à tous un statut juridique permanent et les documents nécessaires pour rester en France.

La situation a finalement été maîtrisée par des dizaines de policiers français en tenue anti-émeute

La situation a finalement été maîtrisée par des dizaines de policiers français en tenue anti-émeute

La manifestation était organisée par le groupe de soutien aux migrants La Chapelle Debout dont les membres s'appellent eux-mêmes Black Vests

La manifestation était organisée par le groupe de soutien aux migrants La Chapelle Debout dont les membres s'appellent eux-mêmes Black Vests

Dans une déclaration officielle, le groupe a indiqué qu'il souhaitait rencontrer M. Philippe pour discuter de la politique d'asile du pays.

"Ce n'est pas un hasard si nous nous trouvons à cet endroit", a déclaré le groupe. Il aurait été choisi pour l'aéroport en raison de sa proximité avec la ville de Le Mesnil-Amelot, site d'un centre de rétention administrative pour migrants.

Une délégation d'Air France a rencontré le groupe dimanche, a rapporté le journal local Le Parisien.

Mais un migrant a déclaré au journal que les manifestations continueraient jusqu'à ce que les demandes soient satisfaites.

"Nous avons ciblé Air France et d'autres actions suivront", a-t-il déclaré.

L'occupation intervient au milieu des protestations du mouvement français "Yellow Vest", qui a commencé par des réformes de la taxe sur les carburants et qui se poursuit tous les samedis depuis plus de six mois, faisant près de 4 000 blessés.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *