Vincent Lambert: Un tribunal français met fin à son bras de fer

Vincent Lambert: Un tribunal français met fin à son bras de fer

Copyright de l'image
Document à distribuer via AFP

Légende

Vincent Lambert, vu ici en 2015, a subi une lésion cérébrale irréversible mais n'est pas sous respirateur

La plus haute instance judiciaire française a rendu une décision finale selon laquelle les médecins peuvent cesser de nourrir un homme en état de végétation persistante depuis un accident de la route, il y a près de 11 ans.

La Cour de cassation a annulé une décision de la cour d'appel rendue le 20 mai.

Le cas du tétraplégique Vincent Lambert, 42 ans, a été au centre du débat sur le droit de mourir en France.

Les avocats de ses parents ont menacé vendredi de porter plainte pour meurtre si son soutien à la vie était interrompu, a rapporté l'AFP.

Ils ont longtemps lutté pour le maintenir en vie, mais l'affaire a divisé leur famille ainsi que la nation. L'épouse de M. Lambert, six de ses frères et soeurs et un neveu ont affirmé que le choix humain était de le laisser mourir.

La Cour européenne des droits de l'homme s'est prononcée contre les parents en 2015, mais les médecins n'ont pas immédiatement mis en œuvre le plan de mise hors service de son dispositif vital jusqu'à ce que le mois dernier, en raison de problèmes de sécurité.

Le 20 mai, des médecins de l'hôpital Sébastopol de la ville de Reims, au nord du pays, ont commencé à retirer ses tubes d'alimentation.

En quelques heures, la cour d'appel de Paris leur ordonna de reprendre l'hydratation et la nutrition et l'affaire fut renvoyée devant la Cour de cassation.

Dans sa décision de vendredi, le tribunal a déclaré que les mécanismes de soutien à la vie pourraient être désactivés "à partir de maintenant", a déclaré à l'AFP un avocat de Rachel, l'épouse de M. Lambert.

Il ne peut y avoir d'autre recours.

Copyright de l'image
Getty Images

Légende

Viviane Lambert s'est battue pour que la vie de son fils se poursuive

Cette affaire très médiatisée s'est révélée extrêmement source de discorde en France, où l'euthanasie est illégale mais les médecins sont autorisés à administrer une sédation profonde aux patients en phase terminale.

  • Qu'est-ce que le suicide assisté et l'euthanasie?
  • Rappel des faits: Quand les parents se voient-ils refuser le dernier mot?

M. Lambert est un ancien infirmier psychiatrique qui était dans un état de paralysie tétraplégique, avec un minimum de conscience, depuis un accident de moto en 2008.

Il a été maintenu en vie avec de la nourriture et de l'eau distribuées par une sonde gastrique. Il peut respirer sans aide artificielle et ouvre occasionnellement les yeux.

Après plusieurs années de tentatives d'amélioration de son état, l'équipe médicale de M. Lambert a recommandé en 2013 de mettre fin aux soins de santé, en consultation avec son épouse.

Copyright de l'image
Getty Images

Légende

Rachel Lambert insiste sur le fait que son mari "n'aurait jamais voulu être maintenu dans cet état"

Comme le reste de sa famille n'a pas été consulté, la décision a été contestée et une longue bataille juridique autour de ses soins a commencé.

Ses parents dévouement catholiques, Pierre et Viviane, et deux de ses frères et sœurs sont restés catégoriques, les soins devraient se poursuivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *