Vice-président de la FIFA, Ahmad Ahmad, arrêté en France | Nouvelles du football

Vice-président de la FIFA, Ahmad Ahmad, arrêté en France | Nouvelles du football

Ahmad est également président de la Confédération africaine de football (CAF).

Dernière mise à jour: 06/06/19 15:51

Ahmad a été élu président de la CAF en 2017, ce qui lui a permis de siéger au conseil au pouvoir de la FIFA.

Le vice-président de la FIFA, Ahmad Ahmad, a été arrêté en France, a confirmé jeudi l'instance dirigeante du football.

Selon un article paru dans un journal africain Jeune Afrique, 59 ans, a été arrêté à son hôtel à Paris, où les chefs mondiaux se sont réunis cette semaine pour le congrès annuel de la FIFA et le début de la Coupe du monde féminine.

Ancien ministre des sports et actuel sénateur à Madagascar, Ahmad a été élu président de la Confédération africaine de football en 2017, une position qui lui a valu de siéger au conseil des dirigeants de la FIFA en tant que vice-président.

Son poste à la tête de cette organisation basée en Égypte a toutefois suscité la controverse et fait déjà l’objet d’une enquête du comité de déontologie de la FIFA.

L'arrestation de jeudi concernerait des accusations de corruption liées au changement de pouvoir effectué en 2017 par CAF à partir de son fournisseur allemand de kits, Puma, à la société française Tactical Steel.

Dans un communiqué, la FIFA a indiqué qu'elle "avait pris note des faits qui seraient reprochés à M. Ahmad Ahmad, qui est interrogé par les autorités françaises au sujet d'allégations relatives à son mandat en tant que président de la CAF".

Il continue en disant qu'il ignore les détails de cette enquête et ne peut donc faire aucun commentaire particulier.

Mais, ajoute-t-il, la FIFA a demandé aux Français "toute information pouvant être utile aux enquêtes au sein de sa commission d'éthique".

Ayant noté que tout le monde était innocent jusqu’à preuve du contraire, le communiqué conclut: "Comme le président de la FIFA l’a répété hier, la FIFA est fermement résolue à éliminer toutes les formes de fautes à tous les niveaux du football.

Ahmad a déjà fait l'objet d'une enquête du comité d'éthique de la FIFA

Ahmad a déjà fait l'objet d'une enquête du comité d'éthique de la FIFA

"Toute personne reconnue coupable d'actes illicites ou illégaux n'a pas sa place dans le football.

"La FIFA est maintenant à l'abri des scandales qui ont terni sa réputation et cette même détermination devrait prévaloir dans les instances dirigeantes telles que les confédérations. La FIFA sera à l'avant-garde pour veiller à ce que toutes les personnes impliquées dans le football appliquent cette règle."

La référence au président de la FIFA, Gianni Infantino, qui a été réélu sans opposition au congrès de mercredi, est significative car il a déclaré aux 211 associations membres de l'organisation que la FIFA n'était plus "toxique" et que la corruption ne serait "plus" jamais tolérée.

Les 24 heures ont été mouvementées pour Ahmad, qui était assis derrière Infantino lorsque le Suisse-Italien a prononcé ce discours, alors qu'il devait présider une réunion d'urgence de la CAF pour résoudre la controverse entourant la finale de la Ligue des champions d'Afrique.

Après des heures de débats secrets, il a été décidé que le Wydad marocain et l'Espérance tunisienne rejoueraient le match retour de la finale après son abandon la semaine dernière lorsque le Wydad a quitté le terrain après un but non autorisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *