Utilisations de l’hypnothérapie

Le potentiel de l’hypnose pour modifier la perception est également ce qui la rend particulièrement appropriée en tant qu’approche de médecine complémentaire.

L’hypnothérapie est actuellement utilisée, tant aux États-Unis qu’en Europe, pour soulager plusieurs problèmes de santé et aider les gens à se débarrasser de leurs habitudes négatives pouvant avoir un impact grave sur leur santé.

Parmi les cas dans lesquels l’hypnothérapie a été jugée utile, citons:

Séance d’hypnothérapie

Les personnes subissent une hypnothérapie (hypnose rhône) pour demander de l’aide dans la gestion de nombreuses affections, telles que l’SCI ou l’insomnie.

Syndrome du côlon irritable (SCI). Des études ont suggéré que l’hypnose pouvait soulager les symptômes du SCI à court terme, bien que son efficacité à long terme n’ait pas encore été testée de manière concluante.

Insomnie et troubles du sommeil. L’hypnose peut aider à gérer l’ insomnie, les cauchemars et les terreurs du sommeil (qui ont tendance à toucher les enfants de 7 à 12 ans), ainsi que certains troubles du sommeil plus inhabituels, tels que le somnambulisme. Des suggestions de relaxation et de maîtrise de soi sont utilisées pour remédier à ces problèmes.

La migraine. Certaines recherches suggèrent que l’hypnose peut être efficace dans le traitement des migraines et des céphalées de tension, et pourrait constituer un traitement de substitution souhaitable du fait de l’absence d’effets secondaires.

Contrôle clinique de la douleur. L’hypnose peut avoir des effets analgésiques en cas de douleur clinique aiguë, ce qui signifie généralement une douleur résultant d’interventions chirurgicales. Certaines études indiquent également que l’hypnose peut aider les femmes à gérer la douleur liée à l’accouchement, bien que les preuves à l’appui soient mitigées.

Cesser de fumer. Les études détaillées du Centre national de la santé complémentaire et intégrative suggèrent que l’hypnothérapie peut aider les personnes qui souhaitent arrêter de fumer, en particulier si elles sont associées à d’autres moyens de traitement. Mais dans ce cas aussi, les preuves à l’appui sont mitigées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *