Une veuve texane fait un don massif d'art à une galerie française

Une veuve texane fait un don massif d'art à une galerie française

Une veuve texane qui a découvert son amour pour l'art français lors d'un voyage à Paris dans les années 1970, a fait don d'une autre partie de sa vaste collection de chefs-d'œuvre du XIXe siècle à la France.

Marlene Hays et son défunt mari, l'homme d'affaires Spencer Hays, avaient déjà donné 187 œuvres d'art au musée d'Orsay à Paris pour un montant supérieur à 173 millions d'euros (195 millions de dollars), le plus important don versé à un musée français depuis la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd'hui, Hays, 82 ans, veuf en 2017, fait un don supplémentaire de 106 œuvres d'artistes pour la plupart post-impressionnistes, dont Matisse, Bonnard, Modigliani et le sculpteur Camille Claudel.

Le dernier cadeau de 40 peintures, 47 œuvres sur papier et 19 sculptures porte le don de Hays à près de 300 œuvres dans la plus grande collection d'art impressionniste au monde.

Le couple – qui se donnait des chefs-d'œuvre pour leurs anniversaires – a été nommé commandant de la Légion d'Honneur, l'un des plus grands honneurs de France, pour sa générosité par l'ancien président, François Hollande, en 2016.

Spencer Hays a alors déclaré que sa collection privée de plus de 600 œuvres représentant une valeur estimée à 350 millions d'euros "serait offerte aux Français au profit des amateurs d'art du monde entier" après leur mort.

Le ministre français de la Culture, Franck Riester, a félicité Marlene Hays pour son "geste exceptionnel … qui constitue un enrichissement historique de la collection nationale française" d'art de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Il a ajouté que Marlene avait commencé à collectionner de l'art américain au début des années 1970 avant de devenir fascinée par le mouvement "Nabi" post-impressionniste et l'art qui représentait Paris.

Le couple a construit une réplique parfaite d'un hôtel particulier du XVIIIe siècle à Paris, l'Hôtel de Noirmoutier, à Nashville où ils vivaient.

Spencer Hays était un homme d'affaires haut en couleur qui a commencé sa carrière en tant que vendeur de livres à domicile pour la Southwestern Company au Texas avant de devenir son actionnaire majoritaire.

"Lorsque Marlene et moi avons grandi dans une petite ville de Gainesville, au Texas, même aller en France dépassait de loin nos attentes les plus grandes", a-t-il déclaré lorsque le couple a fait don de la première partie de leur collection.

"Mais en 1971, nous avons effectué notre premier voyage à Paris et notre histoire d'amour avec ce pays merveilleux a commencé", a-t-il ajouté.

Les amateurs d'art américain Marlene (C) et Spencer (D) Hays parlent à l'ancien président français François Hollande en 2016 après avoir reçu la Légion d'Honneur à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *