Une religieuse franco-espagnole assassinée en République centrafricaine

AP Exclusive: la femme d'un ancien chef d'Interpol obtient l'asile en France

Une religieuse franco-espagnole de 77 ans a été tuée en République centrafricaine, où elle a enseigné à des écolières pauvres.

Le diocèse d'Albi, dans le sud de la France, a déclaré dans une déclaration que Sœur Ines Nieves Sancho avait été retrouvée décapitée près de Berberati.

La raison de l'attaque n'est pas claire. Les médias locaux ont rapporté que cela se passait dans le village de Nola, au sud-ouest près de la frontière camerounaise.

Selon le diocèse, à cause de la chaleur, elle a été enterrée immédiatement au lieu d'être rapatriée en France.

Le pape François a dirigé mercredi des milliers de personnes dans la prière pour Nieves Sancho, affirmant qu'elle avait été "tuée de façon barbare" à l'endroit où elle enseignait.

La République centrafricaine est le théâtre de violences meurtrières depuis 2013, souvent selon des lignes sectaires. Beaucoup espéraient qu'un accord de paix conclu en février constituerait un tournant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *