Un vétérinaire de la Seconde Guerre mondiale honoré d’un des plus grands honneurs de France

Un vétérinaire de la Seconde Guerre mondiale honoré d’un des plus grands honneurs de France

Avant de célébrer son centième anniversaire, un ancien combattant de Winnipeg qui a vécu la Seconde Guerre mondiale a été honoré de la plus haute distinction nationale française.

Samedi matin au Deer Lodge Centre, Sir Cpl. (Retraité) Ian Wilson a reçu la Légion d'honneur de Bruno Burnichon, au nom du président français Emmanuel Macron. Wilson est maintenant reconnu comme chevalier de l'ordre national français. Wilson a servi dans l'Aviation royale canadienne (ARC) et a survolé Juno Beach lors du débarquement en 1944.

«Je ne peux penser qu’à un mot pour vous dire, Monsieur Wilson, Merci», a déclaré Burnichon, en épinglant la Légion d’honneur à la veste de Wilson, déjà décorée de nombreuses médailles. "Vous êtes en France, un véritable héros."

La Légion d’honneur, créée en 1802 par Napoléon Bonaparte, est l’une des plus hautes distinctions nationales du comté.

En face de Wilson, son épouse Betty, âgée de 96 ans, applaudissait et jaillissait de fierté. Leur histoire est une histoire d’amour de 76 ans. Ils se sont rencontrés à un bal en France pendant la guerre, a déclaré Betty. À l'époque, elle était un soldat de la Royal Air Force. Elle se tenait avec ses amis quand elle a senti que quelqu'un lui tapait sur l'épaule et lui demandait de danser.

De gauche à droite, Betty Wilson, 96 ans, et Sir Ian Wilson, 99 ans, regardent des images de la guerre lors de la célébration du centenaire de Ian Wilson au Deer Lodge Centre, à Winnipeg, samedi. C’est l’un des derniers couples d’anciens combattants canadiens ayant survécu à la Seconde Guerre mondiale. Bruno Burnichon, du consul de France à Winnipeg, a remis la légion d'honneur à Ian Wilson en reconnaissance de sa contribution à la défense et à la prospérité de la France. Le prix a été institué en 1802 par Napoléon Bonaparte. DANTON UNGER / Winnipeg Sun / Réseau post-média

"Quand je me suis retourné, j'ai vu ces magnifiques yeux bleus. Je n'ai jamais vu de tels yeux bleus", a déclaré Betty alors que Wilson s'asseyait tranquillement à ses côtés après la cérémonie. C'est cette danse qui a tout déclenché, a déclaré Betty.

Ils se sont mariés deux ans plus tard, en 1945, et ont déménagé au Canada. Maintenant, 74 ans plus tard, Betty et Wilson sont mariés et vivent au Deer Lodge Centre. Betty et Wilson sont l’un des derniers couples d’anciens combattants canadiens ayant survécu à la Seconde Guerre mondiale.

"Oui. Je suis fière. Très fière », a déclaré Betty.

Wilson a été silencieux tout au long de la cérémonie, mais a déclaré qu'il se sentait «très heureux» de recevoir cet honneur. Wilson était entouré d'amis et de membres de sa famille, y compris de ses arrière-petits-enfants.

En plus du prix français, des politiciens des gouvernements provincial et municipal ont assisté à l'événement pour féliciter Ian Wilson et lui remettre divers prix en l'honneur de son service.

Wilson a 100 ans lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *