Un tribunal suisse autorise le transfert de données de compte bancaire UBS vers la France | Nouvelles | DW

La Cour suprême fédérale suisse a autorisé vendredi les autorités fiscales à transmettre aux autorités fiscales françaises des données relatives à quelque 40 000 comptes chez UBS. La banque a déclaré qu'elle "examinerait soigneusement le verdict écrit".

Les autorités fiscales françaises recherchent ces données depuis que les enquêteurs allemands ont trouvé la preuve que des milliers de ressortissants français auraient pu placer de l'argent dans leurs comptes UBS pour éviter de payer des impôts.

Par cette décision, le tribunal a annulé une décision rendue par une juridiction inférieure suisse qui avait bloqué le transfert au motif que la France pourrait vouloir que les données soient utiles dans une affaire distincte de fraude fiscale à l'encontre de la banque, la plus grande du pays.

Lire la suite: Les 5 plus gros scandales de Deutsche Bank

Décision historique

La Cour suprême a déclaré qu'elle avait reçu l'assurance de la France qu'elle n'utiliserait pas les preuves dans une autre affaire, dans laquelle un tribunal français a condamné UBS à une amende de 3,7 milliards d'euros (4,1 milliards de dollars) pour avoir encouragé ses clients à commettre une fraude fiscale. UBS fait appel de la décision.

UBS a elle-même souligné que les informations transférées "ne peuvent pas être utilisées contre UBS dans le cadre de sa procédure pénale en cours en France. C'était également l'attente claire de la cour aujourd'hui."

Les développements résultant de la décision de justice seront probablement surveillés par plusieurs gouvernements du monde, qui ont été contrecarrés dans la recherche de recettes fiscales perdues par les règles strictes de la Suisse en matière de secret bancaire.

Lire la suite: Le problème de l'évasion fiscale en Afrique

tj / jm (dpa, AFP)

Chaque soir, DW envoie une sélection des actualités et des reportages de la journée. Inscrivez-vous ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *