Un soldat d'Esquimalt de la Première Guerre mondiale identifié en France – Victoria News

Un soldat d'Esquimalt de la Première Guerre mondiale identifié en France - Victoria News

Un soldat de l'île de Vancouver qui est tombé en France pendant la Première Guerre mondiale a été identifié.

Les restes découverts près du village de Vendin-le-Vieil en juillet 2017 portent désormais la référence George Alfred Newburn, un soldat du 7e bataillon d'infanterie canadienne du Corps expéditionnaire canadien.

Newburn s'est enrôlé à Esquimalt à l'âge de 16 ans et est décédé le 15 août 1917 à la bataille de la cote 70, à l'âge de 18 ans. Il avait émigré au Canada alors qu'il était enfant de Londres, en Angleterre.

La bataille de la cote 70 a eu lieu du 15 au 25 août 1917 et a été la première action majeure menée par le Corps canadien sous le commandement d'un commandant canadien lors de la Première Guerre mondiale. Environ 2 100 Canadiens ont donné leur vie au combat, dont plus de 1 300 n'ont pas de sépulture connue. Le sommet de la colline 70 est resté sous le contrôle des Alliés jusqu'à la fin de la guerre.

En juillet 2017, des restes humains contenant d'autres artefacts de la Première Guerre mondiale ont été découverts près de la rue Léon Droux à Vendin-le-Vieil, en France. La Commission des sépultures de guerre du Commonwealth a été informée et, avec le soutien des autorités régionales françaises, a pris possession des restes et des objets, les conservant dans un établissement situé à Beaurains, en France. Les restes humains ont été officiellement identifiés comme étant ceux du soldat George Alfred Newburn le 26 février 2019.

Newburn sera inhumé par son régiment, en présence de membres de la famille et du gouvernement du Canada, au cimetière britannique Loos de la Commonwealth War Graves Commission, près de Loos-en-Gohelle (France), le 12 juin à 13h30. (Heure d'Europe centrale).

En raison des lourdes pertes subies pendant la Grande Guerre, le Programme d'identification des victimes du ministère de la Défense nationale identifie des soldats canadiens inconnus afin qu'ils puissent être enterrés sous le nom de leur régiment. L'organisation affirme que le programme offre à tous les Canadiens la possibilité de réfléchir aux expériences de ces hommes et femmes qui ont contribué à la mort de ceux qui se battaient pour leur pays.

«Honorer le service de nos membres décédés est une valeur qui est chère à nos Forces armées canadiennes. En juin, nous rendrons hommage au soldat George Alfred Newburn en le laissant reposer dans l’endroit qu’il a aidé à libérer. N'oublions jamais le courage de nos bataillons canadiens lors de la bataille de la cote 70 et honorons à jamais leurs services », a déclaré Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale.

Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, a ajouté: «Nous devons toujours reconnaître les Canadiens qui ont consenti le sacrifice ultime. C'est pourquoi nous honorons le soldat George Alfred Newburn pour son engagement et son service au Canada. Il fait partie des plus de 66 000 hommes et femmes courageux qui ont donné leur vie pendant la Première Guerre mondiale. Leur sacrifice nous permet de vivre en paix et en sécurité aujourd'hui. Ne l'oublions pas."

Le programme d'identification des victimes, qui comprend l'assistance de l'équipe d'intervention en odontologie médico-légale des Forces canadiennes et du Musée canadien de l'histoire, a confirmé l'identité de Newburn à l'aide de sources historiques, généalogiques, anthropologiques, archéologiques et d'ADN.


nick.murray@peninsulanewsreview.com
Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Gazouillement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *