Un pilote d'hélicoptère libéré dans une prison du gangster français

Un pilote d'hélicoptère libéré dans une prison du gangster français

PARIS: Le pilote d’un hélicoptère utilisé lors de la pause à la hollywoodienne d’un gangster français bien connu a été libéré sans inculpation mercredi 17 avril, avec sa belle-fille et une autre personne, a annoncé une source judiciaire tordre dans un cas sensationnel.

Les trois hommes ont été libérés sans qu'aucune accusation ne soit portée contre eux à ce stade, deux jours après leur arrestation, a déclaré la source.

Les enquêteurs ont découvert que la jeune femme dans la trentaine avait écrit à Redoine Faid, a précisé la source.

Faid, 46 ans, a été repris au nord de Paris en octobre, après trois mois de fugue, portant parfois une déguisement en burqa, un vêtement ample porté par certaines femmes musulmanes qui recouvre tout le visage, à l'exception des yeux.

Son évasion a eu lieu le 1er juillet, lorsque deux complices lourdement armés ont utilisé des bombes à fumée et des meuleuses d'angle pour percer les portes et l'ont emmené dans un hélicoptère en attente à la prison de Réle, à 50 kilomètres au sud-est de Paris.

La police avait voulu mettre en lumière le rôle de toutes les personnes impliquées, en particulier celui du pilote qui était jusqu'à présent considéré comme une victime, un otage des complices de Faid.

Deux hommes se faisant passer pour des élèves d’école de pilotage, qui avaient déjà effectué un vol d’initiation, auraient alors obligé un instructeur d’hélicoptère, sous la menace d’un revolver, à les conduire à la prison.

Le pilote a atterri dans la cour – la seule partie de la prison dépourvue de filets anti-hélicoptères – suscitant un débat houleux en France sur la sécurité des prisons du pays.

L’hélicoptère a par la suite été retrouvé partiellement incendié dans la région parisienne, le pilote étant en état de choc et battu.

Faid avait purgé une peine de vingt-cinq ans au cours de laquelle une policière avait été tuée en 2010, alors qu’il affirmait que sa mort était accidentelle.

Le criminel de carrière condamné à plusieurs reprises pour vol à main armée s'était déjà échappé de prison pendant six semaines en 2013.

Il a cité l'inspiration de films comme Tony Montana dans "Scarface" et a déclaré qu'il avait découvert sa "vocation" à l'âge de 12 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *