Un journaliste de RT France frappé par un policier alors qu'il filmait la manifestation des vestes jaunes – RT World News

Un journaliste de RT France frappé par un policier alors qu'il filmait la manifestation des vestes jaunes - RT World News

Un correspondant de RT France a été battu avec un bâton par un officier de police à Toulouse, où il était en train de filmer une manifestation des Gilets jaunes. Il portait une identification de presse.

Une vidéo de Federic Aigouy, diffusée sur Twitter, montre un policier en tenue anti-émeute et tenant une matraque en le frappant au moment où il filmait l’arrestation d’un manifestant. Le correspondant portait une étiquette sur ses vêtements qui l'identifiait clairement comme un membre de la presse, a déclaré RT France.

Le journaliste n'a subi aucune blessure grave à la suite de l'incident. Il est resté sur les lieux et a continué à filmer la manifestation après la rencontre.

Samedi, les vestes jaunes ont défilé à travers la France pour la 28ème fin de semaine consécutive. Le mouvement qui avait commencé par une manifestation contre une hausse prévue de la taxe sur les carburants en novembre 2018 s’est transformé par la suite en une force opposée au programme de réformes plus large du président Emmanuel Macron.

LIRE LA SUITE: Le mouvement du gilet jaune marque les 6 mois de son anniversaire avec des défilés, des échauffourées avec l'éclatement de la police (VIDÉOS)

Le nombre de vestes jaunes a diminué dans les mois qui ont suivi l’atteinte du mouvement. Quelque 12 500 manifestants sont descendus dans les rues cette fois-ci, selon la police. Un groupe d'activistes surveillant les manifestations a estimé le nombre à quelque 35 000 personnes.

Malgré le nombre relativement peu élevé de manifestants, les manifestations ont abouti à des affrontements avec la police à plusieurs reprises. À Toulouse, la police a dû utiliser des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser la foule. Plusieurs manifestants ont été arrêtés.

Des gaz lacrymogènes ont également été utilisés contre des manifestants dans la capitale française, Paris.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *