Un consortium français va développer le plus grand projet hydroélectrique de Madagascar – Actualités

Un consortium français va développer le plus grand projet hydroélectrique de Madagascar - Actualités

Un accord-cadre a été signé la semaine dernière pour la construction du plus grand projet hydroélectrique de Madagascar entre le gouvernement du pays et un consortium français composé du sous-traitant Eiffage, du service public Eranove et de la banque Themis.

L’usine Sahofika, d’une capacité de 200 MW, sera située à 100 km au sud d’Antananarivo, capitale de Madagascar, sur la rivière Onive. Selon le consortium NEHO, la capacité peut être portée à 300 MW lorsque la demande le justifie.

Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, a déclaré lors de la cérémonie de signature à Paris: «Depuis l’indépendance de la France en 1960, la production énergétique de Madagascar a à peine atteint 400 MW, principalement grâce aux combustibles fossiles. L'électricité est un produit de luxe à Madagascar. ”

Il a ajouté que seulement 15% de la population avait accès à l'électricité, ce qui compte parmi les plus chers d'Afrique, entre 0,33 et 0,45 dollar le kilowattheure.

Cérémonie de signature de la semaine dernière (Eranove)

Tas Anvaripour, directeur général de Themis, qui finance le projet, a déclaré: «Le projet permettra de réduire la pénurie de réseau électrique à Antananarivo et de répondre à la demande croissante du pays en électricité, estimée entre 2 300 et 3 300 GWh par an.

Une fois terminée, l'usine sera exploitée par le groupe Eranove. Marc Albérola, directeur général d'Eronave, spécialisé dans les services publics africains, a déclaré que la centrale "contribuerait de manière significative à l'équilibre économique et financier du secteur de l'électricité". Il a ajouté: "Avec le projet Sahofika, la part de l'énergie verte dans le bouquet énergétique de Madagascar sera finalement prépondérante."

Le consortium réalisera désormais des études préliminaires, du financement, de la construction, de la mise en service et de la maintenance. Un contrat d’achat d’électricité devrait être signé avec la compagnie nationale d’électricité JIRAMA d’ici août. Les travaux débuteront en 2020 et la première production devrait commencer en 2024.

Image du haut: Lavage de zébus dans la rivière Onive (Dreamstime)

Lectures complémentaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *