Un ancien combattant de Victoria reçoit la Légion d'honneur française et devient chevalier de France – Victoria News

Un ancien combattant de Victoria reçoit la Légion d'honneur française et devient chevalier de France - Victoria News

Un ancien combattant de Victoria a reçu une légion d'honneur française, la plus haute distinction décernée à un citoyen non français, pour son travail au cours de la seconde guerre mondiale, contribuant à la libération de la France.

En regardant Ted Vaughan, vous ne saurez pas qu’il a 95 ans, bien qu’il aime dire qu’il a 96 ans et qu’il fête son anniversaire en septembre. Il a un rire fort et parle en utilisant ses mains. Vaughan vit dans un centre d'hébergement où les infirmières le reprochent de ne pas s'asseoir sur sa marchette et d'avoir ses lacets trop longtemps.

"Mais quand viendra le mois de septembre, je serai dans ma 97e année", dit-il avec un petit rire. "Je suis assez vieux."

Vaughan – qui est maintenant techniquement un chevalier de la France – était un pilote du 408e Escadron, surnommé le Goose Squadron, et a participé à l'attentat à la bombe du jour J qui allait voir les alliés forcés prendre d'assaut les plages et éventuellement la libération de la Europe dans son ensemble. Il décrit survoler la Manche et voir les eaux parsemées de bateaux.

"Je suis particulièrement fier de celui-ci", dit-il.

À l'âge de 18 ans, Vaughan s'est enrôlé dans la guerre, voulant à l'origine faire partie de l'armée, mais il a été convaincu de rejoindre l'armée de l'air après avoir constaté à quel point l'un de ses amis était impatient de devenir pilote.

Après la fin de la guerre, Vaughan revient au Canada en 1945 dans l’intention de se battre en Inde pour aider les États-Unis dans leur lutte contre le Japon. Il se rendait au camp de base au Canada quand il a appris que la bombe atomique avait été larguée et que le Japon s'était rendu peu de temps après.

Vaughan a été licencié et a commencé à étudier la foresterie pour devenir par la suite superviseur du premier inventaire forestier complet de la forêt en Colombie-Britannique.

«Nous avons réussi à former des personnes qui pilotent dans des avions et, finalement, dans des hélicoptères pour effectuer une grande partie de ce travail depuis les airs», dit-il, mettant à profit ses connaissances en pilotage. "Alors maintenant [we] pourrait vous dire quelles espèces poussent en C.-B., où elles se développent et quelle est leur taille. "

Vaughan a hâte de célébrer son prochain anniversaire avec sa famille de toute l'île, ainsi que ses petits-enfants et ses arrière-petits-enfants, lors d'une grande fête.


kendra.crighton@blackpress.ca
Suis nous sur instagram
Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Gazouillement.

Ted Vaughan a reçu sa lettre et sa médaille le 27 mai pour son service dans la Seconde Guerre mondiale, contribuant à la libération de la France. (Photo par Eric Brunt)

Ted Vaughan a reçu sa lettre et sa médaille le 27 mai pour son service dans la Seconde Guerre mondiale, contribuant à la libération de la France. (Photo par Eric Brunt)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *