Tour de France 2019: Simon Yates remporte l'étape 15 alors que Geraint Thomas gagne du temps

Tour de France 2019: Simon Yates remporte l'étape 15 alors que Geraint Thomas gagne du temps
Simon Yates s'est éloigné pour remporter sa deuxième victoire d'étape du Tour de France de cette année

Le Britannique Simon Yates a remporté sa deuxième victoire d'étape sur le Tour de France. Le champion en titre, Geraint Thomas, a rattrapé le temps perdu devant son leader, Julian Alaphilippe, lors d'une étape 15 fascinante.

Yates, qui a également remporté la 12ème étape, a battu Simon Geschke avec 8,6 km à faire pour remporter la victoire sur le Prat d'Albis.

Thomas reste deuxième du classement général mais a gagné 27 secondes sur Alaphilippe après qu'une attaque tardive ait distancé le Français.

Pourtant, Thibaut Pinot était le plus grand gagnant parmi les prétendants au classement général.

Il a confirmé sa victoire en étape 14 en attaquant à plusieurs reprises ses rivaux et a terminé deuxième de la journée pour se hisser à la quatrième place du classement général, maintenant à 15 secondes de Thomas.

Alaphilippe s'est battu pour limiter ses pertes et conserver le maillot jaune, mais a montré ses premiers signes de faiblesse dans les montagnes, la dernière semaine étant l'une des courses les plus serrées de ces dernières années.

Egan Bernal avait de nouveau l'air plus à l'aise que Thomas sur les pentes plus abruptes, le jeune Colombien gagnant 31 secondes sur son coéquipier Ineos.

"Je me sentais mieux qu'hier, mais je devais essayer de calmer le rythme quand tout a commencé", a déclaré Thomas à ITV4.

"C’est difficile, du point de vue tactique – je voulais y aller, j’avais les jambes pour y aller mais je n’allais pas pourchasser Egan [Bernal] avec Alaphilippe sur ma roue. "

Démonstration de force de Yates

Après 50 km de course effrénés, un groupe important composé de Yates s'est dégagé, mais a été réduit au cours des deux montées suivantes.

Geschke a attaqué avec 3 km pour faire l'avant-dernière ascension, le Mur de Peguere, avant que Yates ne le rejoigne au sommet et ils ont travaillé ensemble pour augmenter l'écart avec un groupe de chasseurs comprenant Romain Bardet et Nairo Quintana.

Yates a montré sa force en s'échappant de Geschke et en établissant une avance raisonnable sur le Prat d'Albis pour empêcher le Pinot en forte hausse et Mikel Landa, qui avait lancé une attaque à longue distance à environ 40 km de la fin.

Une deuxième victoire, trois jours seulement après sa première victoire, marque un retour impressionnant pour Yates après un Giro d’Italia décevant. Il a également permis à Mitchelton-Scott de réussir un Tour malgré le sort de son frère jumeau Adam.

"Je suis très fier de ce que j'ai fait ici. C'était extrêmement difficile du début à la fin, mais j'ai couru de manière agressive et j'ai réussi à m'en sortir", a-t-il déclaré.

"Cela a demandé beaucoup d'efforts et je suis très fatigué maintenant mais il y aura peut-être plus de chances, on verra."

Une course palpitante pour le jaune

Thibaut Pinot a laissé tomber Geraint Thomas d'abord, puis Egan Bernal (à gauche) sur la scène 15

Alaphilippe a défié les attentes en remportant le contre-la-montre de vendredi et en augmentant son avance sur Thomas au Tourmalet samedi, mais cette performance était plus proche de son pedigree dans les hautes montagnes.

Le cavalier Deceuninck Quick-Step, qui n'avait plus de coéquipiers dans la dernière montée, a pu suivre la première attaque de Pinot qui a largué Thomas, mais a payé de cet effort lorsque le Gallois l'a ramené en arrière et l'a dépassé.

Le Français était visiblement épuisé à l’arrivée et a répété à plusieurs reprises qu’il était juste "heureux d’avoir un jour de plus en jaune", reconnaissant peut-être qu’une avance de 1:35 ne serait pas suffisante avec trois étapes difficiles dans les Alpes à venir.

Il ne reste que 39 secondes à Thomas, deuxième derrière Emanuel Buchmann, sixième pour remplacer Alaphilippe en jaune.

Au mieux, Ineos a deux options à jouer: au pire, une énigme du leadership et Thomas, ne voulant pas risquer de ramener Alaphilippe à Bernal, signifie qu'il a perdu du temps précieux à Pinot.

Pinot, qui semble être le meilleur grimpeur de la course, a rattrapé le temps perdu contre Thomas face aux vents de travers lors de la 10e étape et son équipe Groupama-FDJ a bien maîtrisé sa tactique.

Après la journée de repos de lundi, le Tour reprendra mardi avec une étape plate autour de Nîmes qui devrait se terminer par un sprint final.

Résultat de l'étape 15

1. Simon Yates (GB / Mitchelton-Scott) 4 h 47 min 4 s

2. Thibaut Pinot (Fra / Groupama-FDJ) + 33secs

3. Mikel Landa (Spa / Movistar) en même temps

4. Emanuel Buchmann (Ger / Bora-Hansgrohe) + 51secs

5. Egan Bernal (Col / Team Ineos) en même temps

6. Lennard Kamna (Ger / Team Sunweb) + 1min 3secs

7. Geraint Thomas (GB / Team Ineos) + 1min 22secs

8. Steven Kruijswijk (Ned / Jumbo-Visma) en même temps

9. Alejandro Valverde (Spa / Movistar) en même temps

10. Richie Porte (Nouvelle-Zélande / Trek-Segafredo) + 1min 30secs

Classement général après l'étape 15

1. Julian Alaphilippe (Fra / Deceuninck Quick-Step) 61heures 0mins 22secs

2. Geraint Thomas (GB / Team Ineos) + 1min 35secs

3. Steven Kruijswijk (Ned / Jumbo-Visma) + 1 minute 47 secondes

4. Thibaut Pinot (Fra / Groupama-FDJ) + 1min 50secs

5. Egan Bernal (Col / Equipe Ineos) + 2min 2secs

6. Emanuel Buchmann (Ger / Bora-Hansgrohe) + 2 minutes 14 secondes

7. Mikel Landa (Spa / Movistar) + 4 min 54 s

8. Alejandro Valverde (Spa / Movistar) + 5 minutes

9. Jakob Fuglsang (équipe professionnelle Den / Astana) + 5 minutes 27 secondes

10. Rigoberto Uran (Col / EF Education First) + 5min 33secs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *