Total des mises en production de la raffinerie française de biocarburants

Total des mises en production de la raffinerie française de biocarburants

Total a commencé la conversion de sa raffinerie classique à La Mede en 2015, cette usine produisant désormais du biocarburant

Total a annoncé mercredi avoir commencé à produire du biocarburant dans une raffinerie du sud de la France, un projet qui a suscité un tollé chez les écologistes et les agriculteurs qui envisagent d'importer de l'huile de palme.


Le site de La Mede, près de Marseille, est une ancienne raffinerie de pétrole reconvertie et compte désormais parmi les plus grands bioraffineries d’Europe.

Située sur la rive du réservoir de Berre, cette installation a une capacité de production annuelle de 500 000 tonnes de biodiesel, y compris du biocarburant destiné au secteur de l’aviation, a annoncé mercredi le géant pétrolier et gazier.

Devenue la plus grande installation de ce type en France, elle se situe aux côtés des grandes raffineries de biocarburants gérées par les sociétés italienne Eni et Neste Oil, de Finlande.

Les biocarburants sont produits directement ou indirectement à partir de matières végétales telles que l'huile végétale ou l'huile de palme, ce que les activistes écologistes accusent d'avoir provoqué une déforestation massive, principalement en Asie du Sud-Est.

Total a annoncé vouloir importer jusqu'à 300 000 tonnes d'huile de palme par an, ce qui a provoqué la colère des producteurs français de colza et de tournesol.

Le mois dernier, des agriculteurs ont bloqué La Mede et 12 autres raffineries pour protester contre la concurrence déloyale, affirmant que les producteurs étrangers n'étaient pas soumis à la réglementation imposée aux producteurs européens.

Bien que Total se soit déjà engagé à utiliser au moins 50 000 tonnes de colza français, également appelé huile de canola, sur un total de 650 000 tonnes pouvant être traitées annuellement à La Mede.

La raffinerie a été conçue pour produire des biocarburants à partir de différents types d’huiles, dont 60 à 70% proviennent d’huiles végétales brutes telles que le colza, le tournesol, le soja, le palmier, le maïs ou de nouvelles plantes telles que le carinata.

Les 30 à 40% restants proviendront de déchets traités tels que les graisses animales et l'huile de cuisson.

Le plus grand syndicat d'agriculteurs français a appelé à l'interdiction des importations d'huile de palme.

Total a commencé à convertir sa raffinerie La Mede en 2015, alors que l'usine employait environ 430 employés et était déficitaire en raison de la surcapacité en Europe.

Le groupe français a déclaré avoir investi 275 millions d'euros (310 millions de dollars) dans le projet, qui emploiera 250 personnes au total. La production devait commencer l'année dernière mais a été retardée pour des "raisons techniques" liées au processus de conversion.


Les agriculteurs français bloquent les raffineries par rapport aux importations d'huile de palme


© 2019 AFP

Citation:
                                                 Total des mises en production de la raffinerie française de biocarburants (3 juillet 2019)
                                                 récupéré le 3 juillet 2019
                                                 à partir de https://phys.org/news/2019-07-total-production-french-biofuel-refinery.html

Ce document est soumis au droit d'auteur. Mis à part toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucun
                                            partie peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *