Schumacher: Pas de malice de son coéquipier Gelael après le crash de F2 en France – F2

Schumacher: Pas de malice de son coéquipier Gelael après le crash de F2 en France - F2

Mick Schumacher, junior de la Formule 1 chez Ferrari, estime que son coéquipier de la Formule 2 de Prema Racing, Sean Gelael, n’a pas eu la malice à l’envoyer dans un accident aérien.

Lors du premier tour de la course longue du Paul Ricard samedi, Gelael a eu du mal à ralentir suffisamment lors du virage 3 et a percuté l'arrière droite de la voiture de Schumacher.

Le conducteur allemand a été projeté dans les airs et a eu une crevaison immédiatement après l’atterrissage. Gelael s'arrêta immédiatement, tandis que Schumacher rentrait aux stands, mais avec trop de dégâts pour continuer.

"Il n'y a pas grand chose à dire aujourd'hui, ce qui s'est passé était très malheureux", a déclaré Schumacher.

"C’est quand même dommage, car nous avions pris un bon départ et avions l’air confiant de nous battre pour le top cinq.

"Mais bien sûr, personne ne fait exprès une telle chose, surtout pas son propre coéquipier.

"À propos de l'incident lui-même, je ne peux pas en dire trop. Tout à coup, ma voiture a été soulevée et malheureusement trop endommagée par la suite.

"De toute évidence, je vais tout donner et faire de mon mieux en course demain, ensuite nous verrons ce que nous sommes capables de réaliser."

Gelael s'est excusé auprès de l'équipe pour l'incident sur lequel les commissaires sportifs ont ouvert une enquête après la course.

"J'ai pris un bon départ, puis Matsushita est parti à la sortie du virage 2.

"J'ai fait une bonne course et j'ai essayé de le côtoyer, mon aileron avant proche de son pneu arrière.

"Juste avant le virage, dans le pli, il a bougé un peu au freinage et cela m'a fait aller complètement à l'intérieur.

"Comme l'intérieur était sale, j'avais du mal à freiner.

"J'ai essayé du mieux que je pouvais pour éviter les ennuis, mais j'ai fini par désosser Mick.

"En fin de compte, c’était peut-être une erreur de ma part d’essayer de doubler, mais il y avait aussi un peu de mouvement lors du freinage, ce qui m’a fait prendre beaucoup plus de temps que d’autre chose.

"C’était encore plus dommage que c’était Mick parce que nous étions bien placés.

"C’est mon premier incident au premier tour cette année.

"C'est un peu agaçant de faire ce genre d'erreurs, ça fait mal et je suis désolé pour l'équipe."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *