Ricciardo pense que la sanction française était "trop ​​sévère"

Ricciardo thinks France penalty was "too harsh"

L’Australien a été écarté des points à Paul Ricard après avoir été condamné à deux pénalités de cinq secondes pour avoir rejoint la piste et forcé Lando Norris large, puis en dépassant Kimi raikkonen en dehors du circuit.

Mais alors que Ricciardo comprend pourquoi il a été pénalisé pour le mouvement Raikkonen, il est déconcerté par le fait que les gardiens aient traité le moment à la chicane avec Norris comme un incident séparé.

«Je me sens certainement deux [penalties] était dur », a déclaré le pilote Renault. «J'en ai un et je comprends pourquoi ils avaient besoin d'en faire un parce que sinon c'est comme … il est en retard et tout le monde va se plaindre, quelles sont les règles?

"Que je pense que cela ait éclairé la course ou non, je pense que celle-ci était légèrement inévitable si je suis vraiment honnête.

«Mais deux, j'ai juste pensé me laisser tomber des points, je pensais que c'était trop dur. Avec celui que j'aurais déjà laissé tomber à 10thalors donnez-moi un point pour essayer!

"Je n'ai rien contre [Pierre] Gasly du tout, mais il n'était pas du tout dans notre combat, et il vole un peu le point. Je ne pensais pas que cela le justifiait. Mais tout va bien… je m'en suis bien tiré assez vite.

Lire aussi:

Ricciardo estime que les stewards auraient dû traiter les moments passés avec Norris et Raikkonen comme le même incident, car ils se sont si étroitement suivis.

«Je sais que je me suis trompé et qu’à un moment donné, je ne pouvais pas vraiment me disputer avec ça. Donc, je traiterais cela comme un incident et non pas comme deux incidents distincts.

"Et celui de Lando est celui avec lequel je ne suis pas nécessairement d'accord, car je pense que cela nous a plutôt ralentis et que je ne pense pas que j'ai obtenu un avantage avec ce que j'ai fait avec Lando."

Ricciardo pense également que c’est la nature du circuit Paul Ricard, avec ses vastes zones de coulées d’asphalte, qui l’a poussé à choisir de tenter le coup par-dessus la ligne blanche alors qu’il se rendait à Raikkonen.

"La piste n’aide pas", at-il déclaré. «Mettez du gravier là-bas, mettez quelque chose là et ça nous arrête automatiquement… et ça nous arrête.

«Je pense toujours que j'essaierais s'il y avait du gravier là-bas, mais peut-être que ça crée déjà la pénalité pour nous, sans qu'ils soient distribués après la course. C'est pourquoi je ne suis pas vraiment fan des grands morceaux ouverts. ”

Raikkonen a également estimé que le fait de pouvoir prendre l'asphalte contribuait à l'incident.

«S'il veut aller du côté droit, il a la place, mais les règles que je connais stipulent que vous pouvez y aller, mais que quelque chose va se passer après. Donc c’est là où il est allé.

"S'il y avait un mur, il ne passerait pas devant nous, c'est aussi simple que cela. Nous connaissons tous les règles – nous réfléchissons constamment à ces règles et les mettons à l’essai, mais vous prenez une décision et il est certain qu’à un moment donné, il a probablement pensé «voyons ce qui se passe». C’est le résultat. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *