Pourquoi les Falcons ont refusé de quitter la France – NFF – Punch Newspapers

Tobi Aworinde, Abuja

La Fédération nigériane de football a expliqué pourquoi les Super Falcons avaient protesté contre les primes non versées après leur élimination de la Coupe du Monde Féminine en France, en expliquant qu’elles exigeaient d’être payées en dollars des États-Unis plutôt qu'en dollars.

Le Nigeria avait atteint les huitièmes de finale avant de s'incliner 3-0 face à l'Allemagne en huitièmes de finale samedi à Grenoble.

Les joueurs ont toutefois refusé de quitter leur chambre d'hôtel, exigeant le paiement des indemnités en suspens auprès de la NFF.

Selon ESPN FC, on leur devait des primes de deux jeux, contre la Gambie et le Sénégal, il y a deux ans, pour un montant de N2m (environ 5 600 $).

LIRE AUSSI: Les Super Falcons protestent contre les indemnités impayées en France

Une résolution aurait été trouvée après des réunions avec des responsables, où ils auraient reçu des explications sur les paiements et des assurances que l'argent serait payé.

Le président de la NFF, Amaju Pinnick, a déclaré ESPN que le problème était tombé sur un malentendu.

Pinnick aurait déclaré: «En ce qui nous concerne, il ne s'agit pas d'un problème, car les primes demandées ont été versées. Le problème est que les joueurs voulaient recevoir les bonus en dollars US pour les matches à domicile, mais ce n'est plus la règle sous ce gouvernement.

"Toutes les transactions pour les matchs à domicile doivent être payées en naira."

La FIFA était intervenue dimanche matin après que les joueurs eurent manqué leur transport vers Paris puis leurs vols, et le NFF était informé que toute dépense supplémentaire occasionnée par le séjour continu de l’équipe serait déduite de ses frais de participation.

L’équipe nationale féminine a depuis mis fin à sa manifestation et a quitté son hôtel en France après sa sortie de la Coupe du monde.

Les joueurs devraient arriver à Abuja lundi.

Téléchargez l'application PUNCH NEWS MAINTENANT SUR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *