Police bruxelloise élimine les sans-abri avant le Tour de France | Nouvelles du monde

La suppression des sans-abri d’un parc à Bruxelles par lequel passera le Tour de France la semaine prochaine a donné lieu à des accusations selon lesquelles la municipalité cherchait à protéger l’image de la ville Grand Départ.

La police belge a déplacé environ 90 personnes de Maximilian Park vendredi alors que les autorités ont mis de nouveaux fonds à la disposition de l'agence pour les sans-abri de la ville, Samusocial, pour le mois de juillet.

Des bénévoles de Civic Platform, une organisation caritative travaillant avec des réfugiés, ont affirmé que les policiers déplaçant des personnes dans les locaux de l’agence avaient souligné la nécessité de se préparer pour le Tour de France, qui doit débuter à Bruxelles le 6 juillet.

Un porte-parole du bureau du maire de Bruxelles, Philippe Close, a nié ces accusations. L'opération aurait été nécessaire du fait du récent départ d'immigrants de la gare de Bruxelles-Nord, qui a été vivement critiqué car les personnes concernées ne se sont pas vu proposer de logement et se sont simplement déplacées vers le parc.

Mais Mehdi Kassou, un porte-parole de Civic Platform, a déclaré aux médias belges qu'il n'était pas satisfait de la conduite de l'opération et de son calendrier.

«La police s’est concentrée sur les personnes qui se trouvaient dans le parc Maximilian et sur le Willebroekkaai. [a nearby road]. Ils ont dû partir. Ceux qui étaient un peu plus loin ont été laissés seuls », a-t-il déclaré.

«Nos volontaires nous ont paniqués vers 22h30 à cause d'une opération de police menée avec des chiens au parc Maximilian.

«Nous ne pouvons que nous réjouir que des lieux se soient ouverts pour accueillir des personnes. Cependant, nous ne pouvons absolument pas être reconnaissants pour la manière dont les choses ont été menées. Si le raisonnement est d’intérêt commercial ou d’image, alors ces lieux s’ouvrent pour la mauvaise raison et nous déplorons de tels actes. ”

Selon un article de Civic Platform publié sur Facebook, les immigrés auraient appris que l'opération était la première d'un certain nombre de formalités prévues cette semaine avant la course cycliste.

Le Samusocial a reçu 170 000 € (150 000 £) pour fournir les places supplémentaires une semaine avant le dégagement du parc.

Un porte-parole de l'agence a déclaré au journal De Morgen: «Il y a actuellement de l'argent pour fournir une garderie d'un mois. Nous espérons que cette période sera prolongée.

Une porte-parole du maire a déclaré que la décision de faire sortir les gens du parc avait été prise il y a un mois et demi et que cela faisait partie d'une tentative de répondre aux plaintes des habitants locaux.

La nécessité de réagir à l'augmentation du nombre de personnes dans le parc à la suite du déplacement de personnes de la gare de Bruxelles-Nord aurait été à l'origine de la dépollution.

"Nous continuons à rechercher un équilibre entre les deux groupes de personnes impliqués", a déclaré la porte-parole.

«Il y a les réfugiés pour lesquels nous cherchons une solution humaine et essayons de fournir un lit. Et il y a les résidents locaux qui veulent voir la paix et la tranquillité revenir au parc. "

Bruxelles a dépensé 11 millions d'euros pour une série d'événements promotionnels, ainsi que pour la réparation de routes et le recouvrement de lignes de tramway en vue du Tour de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *