Peter Dutton sur Ali France utilise le handicap comme "excuse"

Peter Dutton sur Ali France utilise le handicap comme "excuse"

La bataille pour le siège marginal de Dickson, dans le nord-ouest de Brisbane, a déjà pris une tournure amère, selon le président sortant Peter Dutton, qui prétend que Ali France, du parti travailliste, utilise sa jambe amputée "comme une excuse".

Mme France, 45 ans, a perdu sa jambe en mai 2011 lorsqu'un véhicule hors du contrôle conduit par un vieil homme l'a plaquée contre un autre véhicule devant le centre commercial Highpoint de Brisbane.

Elle poussait son fils Zac dans une poussette lorsque la voiture l'a percutée. Les chirurgiens ont dû retirer la jambe au-dessus du genou, mais ils lui ont sauvé la vie après que la collision eut sectionné l'artère fémorale.

L’ancienne journaliste a subi de nombreuses interventions chirurgicales et vit à Brisbane, à deux pas de Dickson où elle compte renverser le ministre de l’Intérieur.

Elle affirme n'avoir pas encore rejoint l'électorat, car elle n'a pas trouvé de logement convenable répondant à ses besoins en matière d'accès en fauteuil roulant.

Bill Shorten a visé M. Dutton lors d'une conférence de presse cet après-midi, qualifiant ses commentaires de "dégoûtants".

«Elle (Mme France) est une femme forte», a-t-il déclaré. «Et au fait, elle sait que Peter Dutton a fait ces commentaires parce qu’il a peur d’elle.

“Quoi d'autre pourrait le motiver? Elle ne veut pas de la sympathie des gens.

«L’idée, cependant, qu’un Australien handicapé préfère utiliser son handicap plutôt que de l’avoir handicapé est une fiction.

«Elle n'a jamais voulu l'accident de voiture. Elle n'a jamais voulu l'amputation. Mais c’est une personne forte. Nous voulons plus de diversité dans notre Parlement.

Alors, comment se fait-il que la très – une mère qui a perdu sa jambe en protégeant son enfant soit maintenant attaquée personnellement par un ministre effrayé du gouvernement? Je pense que c'est dégoûtant. "

Les commentaires de M. Dutton ont été qualifiés d’attaque honteuse par le président national du parti travailliste, Wayne Swan.

"Quand on lui a demandé de condamner les commentaires de Dutton sur ABC 24 ce matin, Scott Morrison a catégoriquement refusé", a déclaré M. Swan.

«C'est l'homme que 45 députés libéraux ont fait du premier ministre. Scott Morrison doit condamner ces commentaires et faire en sorte que Peter Dutton s'excuse aujourd'hui. "

Dans une interview extraordinaire avec L'Australien Michael McKenna, M. Dutton s’est emparé du statut de vie du candidat travailliste.

Il a dit qu'elle utilisait son handicap «comme excuse pour ne pas s'installer dans notre électorat» et que «beaucoup de gens ont soulevé cette question avec moi».

«Si vous êtes sérieux au sujet de représenter une région, vous vivez dans cette région, et utiliser son handicap comme une excuse pour ne pas vivre dans notre région est vraiment de mettre les résidents en colère», a déclaré M. Dutton.

Une porte-parole du bureau de M. Dutton a déclaré à news.com.au ce matin qu’il était simplement "en train de refléter les points de vue exprimés par ses électeurs".

«La ministre Dutton a répété les points de vue et les préoccupations exprimés par les électeurs au sujet de la candidate travailliste. En d'autres termes, elle ne fait pas partie de l'électorat. l'électorat ", a déclaré la porte-parole.

«Les électeurs de Dickson pensent que le refus de Mme France de vivre dans l’électorat, même si elle a remporté le siège, tient davantage à ce qu’elle profite du style de vie des quartiers défavorisés que de son incapacité à trouver une maison dans l’électorat.»

Le bureau de M. Dutton n’a pas répondu à la question de savoir si les commentaires de M. Dutton étaient insensibles.

Un peu plus tôt, Mme France a déclaré qu'elle avait «cherché haut et bas une maison accessible aux fauteuils roulants dans l'électorat, mais quiconque ayant un handicap comme le mien saura qu'il est presque impossible de trouver un logement convenable… sans escalier».

Elle a dit qu'elle irait vers l'électorat «si» elle remporte le siège à l'élection du 18 mai.

«Si j'ai la chance de représenter la population de Dickson, je devrai acheter une maison et la rénover pour qu'elle soit accessible», a-t-elle déclaré.

"Contrairement à mon adversaire qui a neuf maisons, dont l'une est dans l'électorat, je n'ai qu'une maison qui a été construite pour accommoder mon handicap."

Le siège de Dickson est détenu par le Parti libéral à peine 2%.

News.com.au a sollicité les commentaires de Mme France.

rohan.smith1@news.com.au | @ro_smith

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *