Paris prépare des piscines, des parcs et des "chambres froides" pour la canicule prévue | Nouvelles du monde

Les piscines parisiennes abriteront des baignades nocturnes, les grands parcs resteront ouvertes à toute heure et des «chambres froides» spéciales seront installées dans les bâtiments de la mairie, les autorités françaises craignant pour la santé des résidents lors de la canicule européenne.

La capitale française porte toujours le traumatisme de la vague de chaleur de 2003, qui a causé plusieurs milliers de morts en France et tant de morts en région parisienne que les morgues ont manqué d'espace.

Les personnes âgées et celles qui vivent seules sans contact avec leurs voisins sont une préoccupation particulière alors que la ville accroît la planification des mesures d'urgence. Il y aura des lignes téléphoniques spéciales et des «chambres froides» seront disponibles entre 14h00 et 18h00 dans toute la capitale.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré dimanche que pas moins de huit grandes piscines resteraient ouvertes après 22 heures et que la baignade serait autorisée dans le bassin du canal de La Villette. Elle a également déclaré que trois piscines extérieures temporaires seraient mises en place dans des quartiers très peuplés et à faible revenu de la ville, qui seraient libres d'utilisation.

Paris a relativement peu d'espaces verts et travaille depuis des années sur la manière de «verdir» et d'introduire plus de plantes afin de lutter contre la chaleur accumulée par la pierre et le béton. Hidalgo a déclaré au Journal du Dimanche que 13 grands parcs resteraient ouverts toute la nuit pendant la canicule, car la température y serait de un ou deux degrés de moins que dans le reste de la ville. Elle a ajouté que cinq autres parcs seraient ajoutés si la vague de chaleur se poursuivait.

La population croissante de sans-abri de la ville, qui comprend un nombre élevé de migrants qui dorment dans des groupes de tentes sous des ponts ou près des routes, est également une préoccupation particulière. Hidalgo a déclaré que 5 000 ballons d'eau réutilisables seraient distribués aux personnes vivant dans la rue et que plus de 1 000 fontaines à boire seraient ajoutées à travers la ville. Les travailleurs humanitaires augmenteront leurs rondes de la ville pour contrôler les personnes dormant dans la rue, a-t-elle déclaré.

Le centre d'aide aux sans-abri de La Chapelle, une région qui compte un grand nombre de migrants sans papiers et de réfugiés endormis, "restera ouvert sept jours sur sept, avec une capacité de 400 douches par jour", a-t-elle déclaré. Les militants se plaignent depuis longtemps qu’il n’ya pas assez de soutien disponible toute l’année pour les sans-abri de la ville.

Les salles d’urgence des hôpitaux parisiens sont prêtes à faire face à une augmentation du nombre de patients, alors que beaucoup ont mené une action de grève pour des ressources insuffisantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *