Nouvelles du Brexit: Pamela Anderson avertit que "l'UE doit changer" alors qu'elle se moque de Macron | UK | Nouvelles

Nouvelles du Brexit: Pamela Anderson avertit que "l'UE doit changer" alors qu'elle se moque de Macron | UK | Nouvelles

L’ancienne vedette de Baywatch ridiculise le président français et insiste sur le fait qu’il fait partie de l’élite politique de l’UE qui ne soutient pas le peuple qu’ils gouvernent, ce qui, a-t-elle averti, mènera à un mouvement populiste engloutissant le continent. S'exprimant sur la BBC cette semaine, Mme Anderson a déclaré: «Des vagues de changement politique balayent toute l'Europe, alimentées par la colère face à l'injustice économique et aux institutions d'élite qui n'ont pas réussi à protéger leurs citoyens. Les marginaux se sont tournés vers les populistes pour résoudre leurs problèmes. Et la Grande-Bretagne peut maintenant attendre avec impatience la visite de Donald Trump en juin.

«Nous devrions comprendre le Brexit, non pas comme un rejet de l'Europe, mais comme un rejet de sa classe politique.

«Les politiciens d'élite comme Emmanuel Macron sont perçus comme soutenant l'UE mais pas le peuple qu'il gouverne.

«Et ce mécontentement alimente la montée de l'extrême droite. J'aimerais voir la Grande-Bretagne unie à tous les pays d'Europe.

«Mais l'UE doit changer avant que les personnes qui ont voté pour le Brexit puissent être assurés qu'il mérite leur soutien.

«C’est la raison pour laquelle nous avons désespérément besoin d’un mouvement populaire pour réclamer une UE plus démocratique.

"Et chaque jour, les gens doivent comprendre que l'internationalisme sert leurs intérêts et pas seulement ceux des banquiers."

En dépit de son impasse sur l'impasse politique en Grande-Bretagne et de ses ambitions pour une UE plus intégrée, le président français a été impliqué dans sa propre bataille politique en France avec les protestations dites «du gilet jaune».

Les Gilets jaunes ont commencé à descendre dans les rues pour protester contre une hausse prévue de la taxe sur le diesel, en novembre dernier, mais celle-ci s'est rapidement transformée en manifestation contre l'élite politique française.

Samedi dernier, les manifestants se sont affrontés avec la police pour une 23e semaine consécutive, malgré un nombre en baisse.

M. Macron, qui a accédé au pouvoir en promettant de "transformer la France" et de "rendre le travail rémunérateur", a vu son ambitieux programme de réformes déraillé par les troubles.

Les réformes des retraites et de l'assurance chômage prévues pour 2019 n'ont guère profité jusqu'à présent.

En réponse à un débat national de trois mois, au cours duquel M. Macron a abordé avec des citoyens de toute la France des questions allant de taxes élevées à la démocratie locale, le président français a déclaré qu'il avait raison d'appliquer la plupart des réformes mises en œuvre par son gouvernement au cours des deux dernières années.

Lors d'une conférence de presse tenue aujourd'hui, il a déclaré que son gouvernement n'avait pas pris un "mauvais tournant".

Mais M. Macron a promis une réduction "significative" de l'impôt sur le revenu, dans le but d'apaiser le mouvement des Yellow Vest, vieux de cinq mois.

Le président français a également admis cette semaine qu'il ne voyait pas toujours son allié, la chancelière allemande Angela Merkel, qui avait envoyé une onde de choc dans l'UE.

Le Brexit est l’un des principaux problèmes sur lesquels les deux dirigeants européens ne sont pas d’accord, selon M. Macron.

Lors d'une conférence de presse, le président français a affirmé le droit d'avoir une "position française distincte" sur le départ du Royaume-Uni lors d'une conférence de presse, en déclarant: "Cette culture du compromis est très importante – et la chancelière Merkel m'a beaucoup appris à ce sujet.

"Mais cela ne doit pas empêcher l'affirmation d'une position française distincte quand il y en a une", a-t-il déclaré, ajoutant qu'une "confrontation fructueuse" était parfois nécessaire pour parvenir à un compromis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *