Monsanto passible de maladie, la France en règle

Monsanto passible de maladie, la France en règle

Reuters PARIS / LYON (Reuters) – Un tribunal français a déclaré que Monsanto était responsable de la maladie d'un agriculteur qui avait inhalé l'un de ses désherbants, ce qui constitue un autre revers juridique pour l'entreprise appartenant à Bayer à la suite de réclamations pour soins de santé.

La cour d’appel de Lyon a déclaré jeudi en faveur de l’agriculteur Paul François que le désherbant Lasso de Monsanto l’avait rendu malade et que l’étiquetage du produit était inadéquat.

François, 55 ans, affirme avoir eu des problèmes neurologiques, notamment une perte de mémoire, des évanouissements et des maux de tête, après avoir inhalé accidentellement Lasso en 2004 alors qu'il travaillait sur sa ferme.Discours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *