Macron accueillera Poutine avant le sommet du G7 »Capital News

Macron accueillera Poutine avant le sommet du G7 »Capital News
Le président français Emmanuel Macron (C) a posé samedi pour des photos à Bormes-les-Mimosas, près du fort de Bregancon, où il accueillera son homologue russe Vladimir Poutine en août © AFP / GERARD JULIEN

, Bormes-les-Mimosas, France, 28 juillet – Le président français Emmanuel Macron a confirmé samedi avoir invité son homologue russe Vladimir Poutine à des entretiens le 19 août, quelques jours avant d'accueillir le sommet du G7.

Macron a indiqué que la réunion avec Poutine aurait lieu lors de sa retraite estivale, le fort médiéval de Bregancon, près du village de Bormes-les-Mimosas, sur la côte méditerranéenne française.

S'exprimant à Bormes-les-Mimosas, il a déclaré que le fort avait été choisi parce qu'il offrait la possibilité de "travailler de manière isolée… et recevoir des dirigeants étrangers, ce que je ferai avec Vladimir Poutine dans quelques semaines".

À la suite des discussions bilatérales, les dirigeants des sept pays les plus développés du monde vont se retrouver à Biarritz, dans le sud-ouest de la France, du 24 au 26 août.

La France assume la présidence du G7 en 2019, qui comprend également la Grande-Bretagne, le Canada, l'Allemagne, l'Italie, le Japon et les États-Unis.

La Russie était sortie de ce qui était autrefois le G8 en 2014 suite à son annexion de la Crimée à l'Ukraine.

Fin juin, Macron avait déjà annoncé son intention de rencontrer Poutine après une longue conversation entre les deux dirigeants.

"Je pense que dans le cadre du G7, il est essentiel que nous prenions cette initiative (avec la Russie)… afin d'explorer toutes les formes de coopération sur des sujets clés de déstabilisation ou de conflit, sans naïveté mais sans fermer la porte", a-t-il déclaré. avait dit à l'époque.

Macron a interrompu ses vacances à Bregancon samedi pour un voyage d'une journée en Tunisie afin d'assister aux funérailles du président Beji Caid Essebsi.

Le soir venu, il était de retour à Bormes-les-Mimosas où il posait pour prendre des photos avec les spectateurs.

L'année dernière, Macron a été attaqué après avoir découvert qu'il avait installé une piscine de 34 000 $ (38 000 $) à Bregancon dans le cadre de travaux de rénovation.


Publier des vues:
32

OBTENIR LES TOP NEWS DE LA JOURNÉE DIRECTEMENT DANS VOTRE INBOX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *