Lycéens de Dover se rendent en France pour le jour J – Actualités – Dover Post

Huit étudiants de Dover High ont une occasion sans précédent de faire partie de l’histoire.

Quand une opportunité unique survient, vous la saisissez.

Certes, c’est un cliché, mais pour huit étudiants de la Dover High School, c’est le truisme ultime.

Ces jeunes universitaires, inscrits pour la plupart dans le programme d’histoire avancé en stages de l’enseignant Tom Leighty, sont en route pour la côte normande, en France. Ils participeront à ce qui pourrait être le dernier rassemblement de masse commémorant l’opération Overlord, l’invasion du jour J du 6 juin 1944.

"La Seconde Guerre mondiale m'a toujours intéressé", a déclaré Coleman Akers. «Le jour J était un point central de l'histoire. Cela a changé tellement de choses.

Le groupe, composé de Leighty, Dianne Beck, professeur d'histoire au DHS, et de deux parents chaperons, est parti de Philadelphie le 1 er juin. sacs polochons arborant le logo du sénateur.

Ils devaient passer du temps à Londres pour visiter des sites historiques et visiter Bletchley Park, lieu de l’opération britannique de déformation des codes qui s’est avérée essentielle pour la victoire sur l’Allemagne nazie. Des visites sont prévues au musée impérial de la guerre, au musée de la Royal Air Force et aux salles de guerre de Churchill.

De là, ils partent de Portsmouth pour traverser la Manche en direction de Caen, en France. Portsmouth était l'un des principaux points d'embarquement pour les troupes alliées le jour J.

Il y a un inconvénient possible. Le président Donald Trump doit conclure sa visite d'Etat de trois jours le 5 juin en se rendant à Portsmouth avec la reine Elizabeth II. Cela pourrait causer des maux de tête de sécurité, a déclaré Leighty.

Une fois sur le sol français, les élèves visiteront le cimetière américain d’Omaha Beach, où ils participeront aux cérémonies du gouvernement américain et français organisées le 6 juin.

Trump, le président français Emmanuel Macron et d'autres dignitaires sont présents, donnant ainsi à ses étudiants l'occasion de rencontrer de nombreux dirigeants mondiaux en même temps, a ajouté Leighty.

Le lendemain, à Utah Beach, ils participeront à un programme éducatif parrainé par le musée d'Utah Beach. Là, ils auront l’occasion d’interviewer des anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale.

Le groupe passera au moins deux jours à Paris, où il examinera les résultats de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame d’avril et visitera le quartier latin de la ville.

Ensuite, ils seront rentrés à Philadelphie, a déclaré Leighty.

Les étudiants qui s'inscrivent aux cours AP restent généralement inscrits tout au long de leur carrière au lycée. La planification de ce voyage a commencé lorsque les étudiants de deuxième année étaient des étudiants de première année. En fait, il a fallu environ 15 mois – à peu près le même temps que prévu pour planifier l’opération Overlord.

Chaque élève a dû collecter les 4 000 $ pour faire le voyage.

Carla Aldridge, dont le fils Keith effectue son premier voyage en France, a déclaré que c'était une opportunité importante.

"Il a montré un certain intérêt à vouloir y aller et je pense qu'il devrait pouvoir vivre une expérience aussi historique que celle-ci", a-t-elle déclaré. "Il a toujours été intéressé par l'histoire, et j'aime ça."

Les étudiants auront un gros avantage avec Leighty: ce n’est pas la première fois qu’il se rend en Normandie. En 2015, avec un étudiant de Dover High, il s'est rendu sur le champ de bataille dans le cadre d'un concours organisé à l'occasion de la Journée de l'histoire nationale.

«Quand j'ai vu des informations sur le 75e anniversaire et la possibilité d'emmener des étudiants en Normandie, j'ai senti que je devais le faire», a-t-il déclaré. "C'est probablement le dernier rassemblement de masse de ces anciens combattants qui sera possible."

Même le plus jeune des vétérans de Normandie a plus de 90 ans, a déclaré Leighty.

Dans le cadre de son voyage, ses étudiants vont faire des recherches sur les 10 soldats du Delaware tués le jour J et visiter les tombes des six soldats enterrés dans des cimetières américains à proximité.

"Cela leur donne un lien à la fois avec l'histoire locale et avec l'histoire mondiale", a-t-il déclaré.

«Ce voyage leur donnera une chance de marcher sur les traces de ces soldats», a déclaré Leighty. "Ce devrait être quelque chose dont ils se souviendront toute leur vie."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *